Accueil » Un nouveau projet pour protéger la forêt amazonienne
Publié le 19/06/2012

Un nouveau projet pour protéger la forêt amazonienne

A la veille de la conférence internationale sur le développement durable Rio+20, le Gret lance un nouveau projet au Brésil pour la protection et la gestion durable de la forêt Amazonienne. Le projet adopte une approche alliant conservation et développement, grâce à un partenariat avec l’ONG environnementaliste américaine Conservation international

Alors que la Présidente du Brésil, Dilma Rousseff, vient de mettre son véto au nouveau code forestier brésilien qui aurait rouvert la porte à une déforestation massive du bassin amazonien (voir article « forêts menacées, populations en danger »), le Gret lance un nouveau projet d’appui à une politique de gestion durable et de conservation de la forêt dans l’Etat d’Amapá en Amazonie brésilienne (Amapa), en partenariat avec le gouvernement de l’Amapá et Conservation International (CI). Financé par le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM), le projet s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique franco-brésilien d’appui au développement durable du bassin amazonien, d’autant que l’Amapá est frontalier de la Guyane et que de nombreux enjeux sont communs.

Il s’agit de renforcer la politique ambitieuse de développement durable du secteur forestier et de conservation de la biodiversité du gouvernement de l’Amapá. Il contribuera à la mise en place d’un cadre légal encourageant de nouveaux modèles de gestion de la forêt en Amazonie brésilienne associant les populations et facilitera le renfort du corridor biologique entre les différentes aires protégées de l’Etat. Pendant quatre ans, le Gret épaulera les pouvoirs publics pour l’administration de la forêt d’Etat, appuiera les acteurs privés de l’aménagement forestier et soutiendra des outils innovants pour pérenniser le financement la conservation de la biodiversité sur le long terme.

Un accord de coopération a été signé le 16 mai en présence du Gouverneur de l’Etat d’Amapá, du Directeur de l’AFD en Guyane française, du Consul honoraire de France à Macapá et du représentant du Gret au Brésil.