Accueil » Accès à l’eau, à l’assainissement et l’hygiène, un défi majeur en République démocratique du Congo
Publié le 29/04/2016

Accès à l’eau, à l’assainissement et l’hygiène, un défi majeur en République démocratique du Congo

La République démocratique du Congo (RDC) était classée 186e sur 186 pays dans le rapport de développement humain de 2013. Le pays n’a pas atteint son objectif du millénaire pour le développement eau et assainissement : en 2013 le taux d’accès à une source d’eau améliorée n’était que de l’ordre de 50 %, alors que seulement 20 % de la population utilisait des équipements sanitaires améliorés. Améliorer l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène est un défi majeur pour la RDC. Les inégalités d’accès entre zones urbaines et rurales, entre provinces et entre ménages riches et ménages pauvres sont considérables.

En janvier 2016, la Banque mondiale a confié au Gret, à Hydroconseil et au Cabinet Experts une étude qui vise à caractériser les différents niveaux de pauvreté, à établir où vivent les populations vulnérables ainsi que la qualité de leur accès aux services d’eau et d’assainissement. Dans un second temps, il s’agira d’identifier les contraintes en termes de prestation de services pour pouvoir déterminer les solutions possibles. La collecte des données comprend des enquêtes au niveau des ménages, des tests de qualité d’eau, des mesures anthropométriques, des entretiens avec les acteurs dans le secteur eau ainsi que des discussions avec des groupes ciblés (hommes, femmes et adolescents). La première phase de l’étude durera jusqu’à juin, et aboutira à un diagnostic des niveaux d’accès des ménages pauvres à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, et à des propositions pour améliorer l’accès.

En savoir plus