Accueil » 3 questions à Moussa Hainikoye, représentant du Gret au Niger
Publié le 13/10/2016

3 questions à Moussa Hainikoye, représentant du Gret au Niger

Ingénieur en génie alimentaire et titulaire d’un master en sécurité alimentaire et nutrition, Moussa Hainikoye a 13 années d’expérience dans le domaine de l’urgence, au sein de Médecins sans frontières et d’Action contre la faim. Arrivé au Gret comme coordinateur des projets au Niger, il assume aujourd’hui la fonction de chef de projet Nutriniger et de représentant du Gret dans le pays, ce qui lui permet de rester au contact des actions de terrain. 

Quelle est la spécificité du Gret selon vous ?

Le Gret a développé une grande capacité technique, reconnue dans la recherche-action avec plus de 20 ans d’expérience en matière de prévention de la malnutrition dans des contextes variés (Vietnam, Cambodge, Myanmar, Madagascar, Burkina Faso, Niger, Mauritanie, Gui-née, Haïti, France).

Quels sont les profils, métiers et compétences des professionnel-le-s du Gret au Niger ?

Le Gret dispose en Afrique sub-saharienne d’une équipe pluridisciplinaire sous-régionale (basée au Burkina Faso) composée de nutritionnistes, de professionnel-le-s de la santé, d’agronomes, d’expert-e-s agroalimentaire et de marketing qui travaillent en synergie avec l’équipe du Niger composée de technologues et ingénieur-e-s en alimentaire.

Quelle est pour vous la réalisation la plus marquante du Gret ?

Les producteurs de farine infantile enrichie du Niger sont ou ont été pour leur écrasante majorité appuyé techniquement par le Gret. Le Gret a amélioré des formules de farines infantiles à base de produits locaux produites par des unités de production locales. C’est la seule ONG au Niger qui dispose d’une expertise dans la formation des productrices et l’équipement d’unités de productions de farine infantile fortifiée.