Accueil » Find et Engie s’allient pour lutter contre la précarité énergétique en Mauritanie
Publié le 23/01/2017

Find et Engie s’allient pour lutter contre la précarité énergétique en Mauritanie

Depuis 2015, le groupe énergétique Engie et Find, le fonds de dotation du Gret dédié à l’innovation, unissent leurs efforts pour mettre à disposition des foyers mauritaniens les plus pauvres des fourneaux améliorés. Cette initiative permet à la fois de lutter contre la précarité énergétique et la déforestation, tout en créant une filière durable et porteuse pour le développement économique local.

Le bois de feu est la principale source d’énergie de neuf familles sur dix en Mauritanie. A Nouakchott, le quart le plus pauvre de la population consomme exclusivement du charbon de bois ; cette seule dépense, incompressible, représente 25 % de leur budget quotidien. Or, dans ce pays saharien aux deux tiers désertique, la demande de bois de feu excède de loin la capacité de production renouvelable des forêts, qui ont quasiment disparu. Les bassins d’approvisionnement des villes continuent de s’étendre à mesure de la surexploitation et provoquent la disparition des forêts sahéliennes : le charbon que l’on trouve à Nouakchott provient désormais aussi du Mali !

Find et Engie – qui développent depuis plusieurs années des modèles innovants pour contribuer à l’accès à une énergie durable pour tous et lutter contre la précarité énergétique – ont initié en 2015 un partenariat qui a permis de définir une stratégie pour la mise en place d’une filière de foyers améliorés de qualité, économes en énergie et adaptés aux besoins des populations à bas revenus en Mauritanie. L’analyse détaillée des attentes des ménages, les adaptations techniques en laboratoire et les tests sur le marché d’une première série du foyer Fayda ont ainsi été mis en œuvre au cours de la première année.

En décembre 2016, Engie a renouvelé son partenariat avec Find pour trois années supplémentaires afin de continuer à développer et à former les distributeurs partenaires, de créer un atelier de fabrication et de former de jeunes apprentis artisans qui pourront ainsi bénéficier d’un emploi dans une nouvelle filière « bioénergies durable ». La deuxième phase du projet vise la distribution de 8 000 fourneaux, qui permettront de diminuer d’au moins 25 % la consommation de charbon de bois des ménages, soit environ 1 650 tonnes de charbon et 8 000 tonnes de CO2 évitées par an, et d’alléger d’autant la part du budget alimentaire dédiée à l’énergie de cuisson. En fin de projet, une offre pérenne de fourneaux à charbon améliorés sera proposée aux 300 000 personnes qui dépendent de cette énergie de cuisson, à Nouakchott comme à Rosso.

Les ménages mauritaniens les plus pauvres disposeront donc, à terme, d’un accès durable à une cuisine plus saine, plus économique et avec un moindre impact environnemental.

  • En savoir plus sur le projet
  • Plus d’informations sur Find