Accueil » Le Gret accompagne l’émergence des organisations paysannes au Myanmar
Publié le 27/02/2017

Le Gret accompagne l’émergence des organisations paysannes au Myanmar

NL59_Dossier_Myanmar

En 2012, les paysans birmans obtenaient enfin l’autorisation de créer des associations et des syndicats pour gérer des services collectifs ou défendre leurs droits. Au cours des cinq dernières années, un mouvement de création d’organisations paysannes est né, appuyé et encouragé par le Gret.

Le Gret travaille depuis 1995 au Myanmar, en particulier en milieu rural pour améliorer les conditions de vie des paysans. Avant 2012 et l’émergence d’organisations paysannes dans le pays, le Gret appuyait déjà des groupes de paysans informels afin de renforcer leurs positions dans les filières et leur permettre de mettre en œuvre des projets collectifs. Aujourd’hui, le Gret peut clairement afficher son intérêt pour ce sujet et poursuivre ce travail de structuration du monde paysan à la base (au niveau villageois), tout en accompagnant les organisations paysannes pour qu’elles se fassent entendre et puissent influencer les politiques publiques.

Les organisations paysannes birmanes se situent à différentes échelles, aussi bien dans les villages qu’aux niveaux régional et national. Elles prennent des formes diverses, et se fondent à la fois sur des structures précédemment informelles – ou clandestines– et sur des acteurs privés qui cherchent à organiser les filières agricoles. En dépit de ce mouvement récent, le sujet des organisations paysannes reste flou dans le débat public au Myanmar. Les définitions et les perceptions diffèrent suivant les acteurs et sont rarement explicitées, y compris par certaines organisations paysannes elles-mêmes.

Dans le Delta de l’Ayeyarwaddy et dans le Chin, des groupements paysans à la base bénéficient d’un accompagnement du Gret pour mettre en place des services et des projets collectifs à partir d’une analyse de leurs besoins et de leurs intérêts communs. Dans le Delta de l’Ayeyarwaddy, en collaboration avec l’ONG allemande Welthungerhilfe, les équipes du Gret ont pu fournir un appui à une cinquantaine d’organisations paysannes villageoises mettant en œuvre des services économiques financiers (microcrédit, crédit-bail, crédit-stockage) et non financiers (achat d’intrants, stockage, certification de semences de riz) pour leurs membres. Ces différentes organisations regroupent près de 3 000 paysans et sont autonomes dans la gestion des services ; le Gret leur apporte un appui technique et subventionne une partie du fonds de roulement du service lorsque c’est nécessaire. Certaines organisations villageoises ont commencé à se regrouper afin de mutualiser des fonctions au niveau inter-villageois et de gagner en poids lors de négociations avec les autres acteurs des filières agricoles (par exemple les acheteurs).

Dans le Chin, un accompagnement similaire a été réalisé en partenariat avec l’ONG locale Corad permettant l’émergence de plus de 105 organisations paysannes regroupant environ 3 450 familles. Les principales actions réalisées par ces organisations paysannes sont l’expérimentation et la diffusion de nouvelles techniques agricoles visant à intensifier et diversifier la production agricole, le développement d’infrastructures agricoles (terrasses rizicoles et maraichères, réseaux d’irrigation, parcelles d’agroforesterie, etc) et le renforcement des capacités organisationnelles des communautés afin d’assurer une réflexion et gestion collective des projets locaux.

Dans le cadre d’un projet régional, le Gret appuie les organisations de la société civile (paysanne ou non) dans leurs mobilisations sur les questions foncières, particulièrement d’actualité au Myanmar. Des organisations paysannes ont ainsi pu mener un plaidoyer pour inclure des représentants paysans dans les comités en charge des processus de restitution de terres et fournir du conseil juridique aux petits agriculteurs impliqués dans des conflits fonciers.

En parallèle, des besoins en structuration à l’échelle inter-villageoise (les townships) ont conduit le Gret à démarrer deux nouveaux projets en 2016. Le premier, mené en partenariat avec les ONG suisse Swissaid et birmane Metta, fournit un appui financier et technique à des organisations de la société civile des zones de montagne afin de peser sur les débats publics et d’améliorer les conditions de vie des ménages ruraux. Le second projet, qui suit les mêmes objectifs, vient de démarrer à Pathein et vise à couvrir, à terme, huit townships de la région de l’Ayeyarwaddy. Le Gret entend également créer, dans le cadre de ce second projet, un fonds d’appui aux initiatives de base dont la gouvernance sera progressivement transférée à des organisations locales.

Enfin, pour mieux comprendre ce mouvement d’émergence des organisations au-delà des projets et programmes de coopération, le Gret, en collaboration avec le Food Security Working Group (FSWG), a conduit récemment une étude à l’échelle nationale à partir d’enquêtes de terrain dans onze régions et Etats fédérés du pays. Cette étude a permis de construire et de mettre en débat une définition et une typologie des organisations paysannes basées sur des cas rencontrés au Myanmar et d’autres expériences en Asie du Sud-Est. L’étude aborde le rôle que jouent ces organisations émergentes dans la fourniture de services économiques et sociaux aux producteurs, malgré un manque de reconnaissance de la part des pouvoirs publics et la faiblesse des appuis par les partenaires opérationnels (ONG, bailleurs de fonds). Les recommandations visent à renforcer les rôles et fonctions des organisations paysannes et à leur permettre de représenter véritablement les agriculteurs.

Ces diverses actions entreprises par le Gret et ses partenaires sont financées en grande partie par le fonds multi-bailleurs Lift, ainsi que par la coopération danoise, la coopération suisse, l’AFD, Find et la Fondation Louis Dreyfus.

Consulter la page Myanmar
Lire l’étude « The Emergence of Farmers’ Organizations in Myanmar – A mapping study » (en anglais / en birman)
Découvrir l’initiative Mekong Region Land Governance et visiter le site Internet

Pour en savoir plus sur les projets évoqués (en anglais) :
Ayeyarwady Delta Program
Uplands Small-Grants Fund for Civil Society CSO
Strenghtening Civil Society in the Delta through a Small Grants Fund Establishment