Accueil » Sénégal : des mécanismes innovants pour favoriser l’inclusion sociale des exploitations familiales
Publié le 28/02/2017

Sénégal : des mécanismes innovants pour favoriser l’inclusion sociale des exploitations familiales

Fort d’une expérience reconnue dans le secteur de l’inclusion financière des populations rurales et agricoles, le Gret travaille depuis 2012 à l’amélioration économique des coopératives sénégalaises via le renforcement de la coopérative d’épargne et de crédit Coopec-Resopp. Avec ce même partenaire, l’ONG a démarré en 2016 un nouveau projet d’offre de services intégrés pour une meilleure inclusion sociale des populations rurales vulnérables.

A ce titre, une quarantaine de personnes se sont réunies le 8 février dernier à Thiès, au Sénégal, lors d’un atelier organisé par le Gret, qui visait deux objectifs clés : nourrir une réflexion sur une meilleure articulation entre les services financiers et les services agricoles au sein des coopératives, et proposer des scénarios innovants de couplages crédit-couverture santé et assurance agricole.

En lien étroit avec ses cinq partenaires, l’ONG belge Aide au développement Gembloux (ADG), le Réseau des organisations paysannes et pastorales du Sénégal (Resopp), la Coopérative d’épargne et de crédit du Réseau des organisations paysannes et pastorales du Sénégal (Coopec-Resopp), la Compagnie nationale d’assurance agricole du Sénégal (CNAAS) et le Groupe de recherche et d’appui aux initiatives mutualistes (Graim), le Gret a pour objectif de faciliter l’accès de 600 000 personnes à des mécanismes favorisant leur inclusion sociale et économique.
Après avoir été sensibilisés durant plusieurs mois aux notions d’inclusion et d’exclusion sociale, les exploitations familiales de huit régions du Sénégal et membres du Resopp devraient prochainement accéder à des paquets de services financiers (couplage crédit-assurance santé et agricole, accompagné d’une sensibilisation renforcée à la culture de l’assurance) et non financiers (formations professionnelles des jeunes travailleurs ruraux et des femmes). Des mécanismes innovants qui visent à diminuer l’exposition aux risques économiques, sociaux et environnementaux, et à permettre de développer des activités économiques plus stables et rentables.

Le développement de paquets de services constitue une étape dans la mise en œuvre d’un projet de plus grande envergure. Il est par ailleurs prévu de renforcer les capacités d’intervention du système Resopp en étendant notamment sa couverture géographique à d’autres zones, et de former le personnel technique aux nouveaux services d’assurance agricole et de santé offerts.

Le soutien financier de l’Union européenne permet de développer un projet prônant une approche locale pour aller vers le global. En effet, les processus et résultats du modèle de résilience des populations vulnérables testé par le Resopp durant quatre ans seront mis à disposition des décideurs comme contribution aux politiques publiques nationales.

Découvrir le projet Osiris
Pour en savoir plus sur la thématique « Microfinance »
Consulter la page Sénégal