Accueil » Formation professionnelle au Mali : un vecteur important de développement économique et social pour le pays
Publié le 10/04/2017

Formation professionnelle au Mali : un vecteur important de développement économique et social pour le pays

Au Mali, si le chômage est un phénomène essentiellement urbain, les zones rurales sont elles aussi particulièrement affectées par le sous-emploi. Ainsi, parmi les 50 % des actifs maliens qui n’ont pas accès à un emploi décent, la majorité est située en milieu rural. Le marché du travail malien est par ailleurs caractérisé par une inadéquation des qualifications par rapport aux besoins des entreprises, lesquels sont insuffisamment pris en compte dans la conception des programmes et des dispositifs de formation.

Dans ce contexte, la formation professionnelle est considérée comme un vecteur important de développement économique et social pour le pays. Pour vraiment jouer ce rôle, elle doit toutefois évoluer afin de véritablement répondre aux besoins de compétences du marché du travail et de contribuer à l’amélioration de la situation de l’emploi.

Le Gret et son partenaire malien Foranim Consult s’inscrivent dans cette perspective et visent une meilleure employabilité des jeunes, ainsi que l’amélioration de la compétitivité des entreprises para-agricoles du secteur formel et informel. Grâce à un financement de l’Agence française de développement, ils fournissent en effet depuis juillet 2016 une assistance technique au ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, tant au niveau central qu’en région, afin de mettre en œuvre les trois premières composantes du projet Acefor (Amélioration de la compétitivité des entreprises par la formation professionnelle).

Lancées officiellement par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle le 16 février dernier, les activités mises en œuvre dans ce cadre portent principalement sur :

  • l’amélioration de la qualité du dispositif de formation professionnelle dans le domaine para-agricole dans les régions de Sikasso et de Ségou, en formant des formateurs, en renforçant l’organisation et la gestion des centres de formation professionnelle tout en favorisant leur mise en réseau ;
  • la création d’une nouvelle offre de formation : formation initiale qualifiante et formation continue visant les métiers ruraux porteurs dans les domaines de la transformation de produits agricoles, la maintenance des équipements agricoles, la gestion de l’eau ou la gestion des intrants agricoles, en impliquant les professionnels des secteurs concernés ;
  • le renforcement institutionnel et le développement de partenariats (assemblées régionales, directions régionales de la formation professionnelle, ANPE, organisations professionnelles).

Le Gret et son partenaire contribuent également à la quatrième composante d’Acefor qui permettra la construction de deux nouveaux centres de formation professionnelle dans les régions de Sikasso et de Ségou.

Acefor ambitionne de créer six nouveaux référentiels de formation et d’élaborer 11 curricula de formations pour des métiers para-agricoles. 960 jeunes et adultes devraient en bénéficier au cours du projet, tant en formation initiale que continue. Les premières formations devraient démarrer dans les nouveaux centres construits la troisième année du projet, lequel s’achèvera en 2021.

En savoir plus sur le projet Acefor
En savoir plus sur les activités du Gret au Mali