Accueil » En RDC, l’association Capak assure la gestion et la mise en valeur d’un périmètre agroforestier
Publié le 10/04/2017

En RDC, l’association Capak assure la gestion et la mise en valeur d’un périmètre agroforestier

Entre 2013 et 2016, le projet Afodek a permis de mettre en place un périmètre agroforestier de 2 200 hectares, à proximité de la ville de Lubumbashi, dans le Sud-Est de la République démocratique du Congo. Avec l’appui technique du Gret et de Nature+, et grâce à un financement de l’Union européenne, cet espace est mis en valeur par 133 familles qui plantent des acacias à croissance rapide pour produire du charbon de bois durable.

Depuis 2015, ces familles se sont organisées en 10 associations de site, elles-mêmes fédérées au sein d’une association qui a vu le jour en août 2016. Celle-ci, dénommée Capak (Centrale des associations de producteurs agroforestiers de Kipushi), œuvre au quotidien pour gérer le périmètre agroforestier et assurer sa pérennité. En février 2017, l’association a ainsi confirmé en assemblée générale sa décision d’exclure une quinzaine d’exploitants qui n’avaient pas respecté les règles de mise en valeur annuelle minimales. La Capak endossera prochainement les titres fonciers déjà obtenus dans le cadre du projet, puis procèdera avec les associations de site à la sélection de nouvelles familles.

Le financement de l’Union européenne arrivant à son terme en novembre 2017, la Capak recherche activement de nouveaux partenaires techniques et financiers afin de pouvoir continuer à avancer et à se développer au cours des prochaines années. Au-delà de ses activités agroforestières actuelles, l’association souhaite étendre la nature des activités de ses membres à l’élevage, au maraîchage et à l’apiculture. L’apparition en République démocratique du Congo fin 2016 de la chenille légionnaire (ou noctuelle américaine du maïs) représente en effet une nouvelle et très importante menace pour tous les paysans de la province du Katanga, qui risquent de voir leurs productions agricoles dévastées. La Capak envisage également de réaliser des infrastructures pour le développement socio-économique des 133 familles membres et des 10 villages de la zone (marché, unités de transformation, salle de formation pour l’alphabétisation, etc.). Autant de défis à relever pour une jeune structure associative…

En savoir plus sur le projet Afodek
En savoir plus sur les activités du Gret en RDC