Accueil » Cartographier le Sénégal rue après rue
Publié le 21/07/2017

Cartographier le Sénégal rue après rue

Retour sur deux mois et demi de cartographie collaborative dans la banlieue de Dakar. Une initiative pilotée par Y en a Marre, le Gret et OpenStreetMap Sénégal dans le cadre du projet Sunu Gox.

Le projet Sunu Gox, mis en œuvre par le Gret et Y en a Marre dans cinq quartiers de la banlieue de Dakar, et financé par l’Union européenne, vise à renforcer la citoyenneté à travers la mobilisation sociale et l’action locale sur les problématiques environnementales.

Le Gret et Y en a Marre, avec l’appui d’OpenStreetMap Sénégal (OSM) et l’association Les Libres Géographes, ont achevé le 12 juillet la phase de diagnostic de quartier du projet Sunu Gox. Cette étape s’est élaborée à travers un processus collaboratif et a été entièrement réalisée par des jeunes des quartiers, le mouvement Y en a Marre et les autorités locales. Pendant plus de deux mois, plus d’une vingtaine de participants, issus des cinq quartiers d’interventions du projet, ont alterné formation aux outils OSM, collecte de données, production et édition des cartes.

A l’issue de cette période, cinq cartes ont été produites. Celles-ci donnent une existence cartographique à ces quartiers relégués et caractérisent de manière détaillée leur tissu urbain, les principaux services, les problèmes environnementaux majeurs de chaque quartier (inondation, érosion, etc.), les principales opportunités en termes d’espace public disponible. Ces cartes sont partagée et disponibles pour tous via le site http://www.openstreetmap.org/. Elles peuvent être actualisées et étendues à toute la banlieue de Dakar par la communauté des « mappers » (terme désignant les apprentis cartographes) qui s’est mise en place à travers cette action. Elles seront diffusées, partagées et actualisées aux différentes étapes du projet Sunu Gox.

Cette initiative a également permis de renforcer les capacités des jeunes mobilisés pour la réalisation de toutes les phases du diagnostic. Dans le cadre de cette action, ces derniers ont été formés à l’utilisation de tous les outils et logiciels OpenStreetMap, ce qui devrait leur permettre d’accroître leur employabilité. Ils se sont également approprié les problématiques urbaines et environnementales de leur quartier et pourront, par la suite, étendre et actualiser le processus de cartographie en lien avec la communauté OpenStreetMap.

Enfin, la mise en réseau entre Y en a Marre et OpenStreetMap Sénégal a facilité l’identification de complémentarités entre les deux mouvements, dans un objectif commun de renforcement de la citoyenneté et de l’intégration des jeunes.

La rencontre du 12 juillet a également permis de partager les cartes produites pour chaque quartier, d’annoncer les prochaines étapes du projet Sunu Gox et de lancer le clip Sunu Gox, outil de mobilisation et de sensibilisation à l’environnement.
En savoir plus sur le projet Sunu Gox

Découvrir les activités du Gret au Sénégal

Découvrir une carte communautaire, réalisée par les jeunes formés dans le cadre du projet.


Le projet Sunu Gox vise à renforcer la citoyenneté à travers la mobilisation sociale et l’action locale sur les problématiques environnementales.

Pendant la première phase du diagnostic, les participants ont identifié les principaux problèmes, mais aussi les opportunités liées aux questions environnementales.

Pendant plus de deux mois, les participants ont alterné formation aux outils OSM, collecte de données, production et édition des cartes.

Les jeunes de la banlieue de Dakar ont été formé à l’utilisation de tous les outils et logiciels Open street map, ce qui devrait leur permettre d’accroître leur employabilité.

Le diagnostic a été réalisé à travers un processus collaboratif associant jeunes du quartier, le mouvement Y en a marre et les autorités locales.

L’association Les libres géographes a elle aussi participé à la phase de diagnostic de quartier du projet Sunu Gox.

Le repérage et le recensement des services urbains est une composante essentielle du projet Sunu Gox

Les cartes, préparées sur ordinateur, sont ensuite affinées sur le terrain.

La cartographie des banlieues de Dakar facilite le repérage et la lutte contre les inondations, l’érosion, ou la prolifération anarchique du bâti.

Les cartes créées permettent l’observation détaillée du tissu urbain, des principaux services et les problèmes environnementaux majeurs de chaque quartier.

Carte communautaire du quartier de Wakhinane, réalisée par les jeunes formés dans le cadre du projet.