Accueil » Accompagner la sécurisation de l’accès à la terre sur les périmètres irrigués au Niger
Publié le 28/09/2017

Accompagner la sécurisation de l’accès à la terre sur les périmètres irrigués au Niger

La pression démographique et la raréfaction des ressources naturelles disponibles pour l’activité agricole, l’informalité de la gestion du foncier sur les périmètres irrigués et du statut des personnes qui les exploitent sont devenues sources d’insécurité au Niger.

Pour ces raisons, l’Office national des aménagements hydroagricoles (Onaha) s’est lancé, depuis 2014, avec l’appui de la Global Water Initiative (GWI), dans un processus visant à expérimenter, formaliser, puis généraliser une démarche de sécurisation foncière des périmètres existants et futurs. Cette opération de sécurisation foncière permettra de pérenniser les investissements effectués par l’Etat du Niger pour accroître les productions agricoles et lutter contre l’insécurité alimentaire.

Une première étude juridique a permis de clarifier les étapes de la démarche d’obtention d’un titre foncier au nom de l’Etat, avant qu’une opération pilote ne soit lancée sur le périmètre de Namardé-Goungou (région de Tillabéry, sud-ouest du Niger), pour la tester sur le terrain à l’aune des réalités sociofoncières. Une capitalisation de cette expérience a été menée et s’est traduite par la réalisation d’un guide méthodologique. Elle a été rédigée par le Gret en partenariat avec les différents acteurs impliqués (Onaha, GWI, International Institute for Environment and Development, Union internationale pour la conservation de la nature). Destiné en priorité à l’Onaha et à la direction générale du Génie rural du Niger, ce guide offre un ensemble d’outils et de repères (fiches pédagogiques, retours d’expérience, schémas, etc.) pour faciliter la mise en œuvre et la généralisation des opérations de sécurisation foncière des périmètres au Niger.

Télécharger le « Guide pour la sécurisation foncière des aménagements hydro-agricoles du Niger »

En savoir plus  :