Accueil » Budget de la solidarité internationale: asphyxiées, les ONG disent stop aux coupes
Publié le 26/10/2017

Budget de la solidarité internationale: asphyxiées, les ONG disent stop aux coupes

Communiqué de presse de Coordination Sud – Paris, le 26 octobre 2017.
Ce matin, une centaine de représentant-e-s d’ONG de solidarité internationale ont manifesté à l’appel de Coordination SUD devant le siège de l’Agence française de développement à l’occasion de la tenue de son Conseil d’administration où siègent le ministère des Finances ainsi que le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Ils dénoncent la coupe brutale de 16 millions d’euros qui ampute ainsi de 20 % le budget de 2017 de l’agence dédié au financement des projets de terrains des ONG.
En 23 années d’existence c’est du jamais vu. Pour la première fois, Coordination SUD, plateforme nationale des ONG françaises de solidarité internationale qui rassemble aujourd’hui 162 ONG, manifeste. 16 millions d’euros destinés aux ONG de solidarité internationale viennent d’être supprimés, sur la ligne « Initiatives ONG » de l’Agence française de développement (AFD) qui finance les projets d’ONG de terrain. Soit 20 % en moins sur les 77 millions prévus en 2017.
Cette coupe concerne des projets pour la défense des droits humains, l’éducation, la sécurité alimentaire ou encore la lutte contre les changements climatiques… Au final des centaines de milliers de personnes dont la situation de précarité demeurera ou s’aggravera dans les zones de crise concernées et des emplois menacés dans les ONG. Des dossiers préparés depuis plus d’un an, des coopérations basées sur des relations partenariales sont donc mis en péril par une décision ministérielle brutale. Décision qui aura des conséquences immédiates sur les actions de terrain des ONG, mettant à mal des années de travail.
« C’est la première fois en 10 ans, que nous n’avons aucun soutien du ministère des Affaires étrangères. Par rapport à l’année dernière c’est -30 000 euros. C’est l’équivalent de 6 mois de travail d’un cadre dans notre équipe », témoigne un représentant associatif.
Lire l’intégralité du communiqué de presse.