Accueil » 3 questions à Ninh Huu Nguyen, représentant du Gret au Vietnam
Publié le 30/11/2017

3 questions à Ninh Huu Nguyen, représentant du Gret au Vietnam

Expert en gestion de projets dans le secteur du développement, Ninh Huu Nguyen travaille pour le Gret au Vietnam depuis dix-huit ans. Il occupe le poste de représentant pays depuis maintenant sept ans.

Quels sont les grands enjeux de développement au Vietnam ?

Ces trente dernières années, le Vietnam est parvenu à maintenir une croissance économique soutenue grâce à sa politique de « renouveau » lancée au début des années 1990. La multiplication par trois du PIB au cours de cette période a amplement contribué à faire baisser le taux de pauvreté du pays. Malgré ces résultats encourageants, le Vietnam doit aujourd’hui faire face à trois principaux défis : l’accroissement des inégalités sociales, la démographie galopante et le changement climatique.

La croissance démographique reste un enjeu majeur. Avec plus de 100 millions d’habitants prévus pour 2025, le Vietnam doit anticiper de nouveaux défis tels que la croissance des villes, la formation professionnelle des millions de jeunes qui arrivent chaque année sur le marché de l’emploi et surtout, l’amélioration de la qualité de la croissance afin que le pays maintienne sa compétitivité à l’échelle mondiale.

Enfin, le Vietnam compte parmi les dix pays les plus vulnérables au changement climatique. Avec plus de 3 000 kilomètres de côtes, les aléas météorologiques touchent directement les régions agricoles les plus importantes et menacent les productions et les revenus des populations rurales.

Comment le Gret contribue-t-il à lutter contre la pauvreté et les inégalités au Vietnam ?

Présent au Vietnam depuis 1988, le Gret met en place des programmes d’intervention qui suivent les évolutions socio-économiques du pays. Ceux mis en œuvre au cours des dernières années – et notamment « Fleuve rouge » dont l’objectif était de développer la production agricole, ou encore « Fasevie » qui luttait contre la malnutrition infantile – ont pour point commun la part faite à l’innovation technique. Les activités du Gret aujourd’hui évoluent vers de nouvelles thématiques comme le droit des travailleurs. Le projet Phu Nu (2014-2017) a par exemple pour but d’améliorer les conditions de vie et l’insertion sociale des femmes migrantes.

Au fil des années, la capitalisation de références techniques et la confiance générée par le Gret nous ont amenés à nous concentrer progressivement sur les aspects organisationnels, institutionnels et politiques, une approche particulièrement appréciée par les autorités locales.

Quels sont les principaux défis à venir pour le Gret au Vietnam ?

Depuis 2012, le Vietnam s’est hissé au rang des pays à revenu intermédiaire. Le Gret a ainsi redéfini ses priorités d’intervention pour accompagner le pays, qui fait aujourd’hui face à de nouveaux enjeux de développement. Composée de dix salariés, l’équipe du Gret au Vietnam mène actuellement cinq projets sur des thématiques variées comme le renforcement de la société civile, les droits des travailleurs, la lutte contre le changement climatique ou encore la gouvernance foncière. La lutte contre les inégalités reste aujourd’hui l’un des principaux moteurs d’action du Gret au Vietnam. Cependant, le fait d’intervenir dans un pays « émergent » entraîne des transformations importantes car le Vietnam n’est plus considéré comme un pays prioritaire par de nombreux bailleurs de fonds, ce qui rend la recherche de financement de plus en plus difficile.

Découvrir les activités du Gret au Vietnam.