Accueil » La recherche-action au service du développement durable dans le Grand Sud de Madagascar
Publié le 03/01/2018

La recherche-action au service du développement durable dans le Grand Sud de Madagascar

Le Gret, en partenariat avec le Centre national de recherche appliquée au développement rural (Fofifa), a organisé à Antananarivo (Madagascar) un atelier sur les résultats de la recherche-action dans les secteurs de l’agriculture, de l’environnement, de l’élevage et de la nutrition dans le Grand Sud malgache. L’évènement, qui s’est déroulé le 9 novembre 2017 avec le soutien de l’Union européenne, a réuni de nombreux acteurs (voir liste exhaustive ci-dessous*). La collaboration d’institutions intervenant à divers échelons, allant de l’appui aux producteurs jusqu’aux questions de réglementations, est en effet pour partie à l’origine des avancées prometteuses dans la région.

Les échanges et le partage d’expériences ont porté notamment sur le travail réalisé dans le secteur semencier, avec la mise en place de normes régionales adaptées au contexte agroécologique du Sud et l’enregistrement de plus de quarante variétés sélectionnées à partir d’espèces locales ou introduites en collaboration avec des institutions internationales. « Des recherches ont été menées pour que ces semences correspondent aux besoins des cultures, particulièrement dans les zones sèches », a expliqué le professeur Lala Razafinjara, directeur général du Fofifa. Ces variétés offrent une meilleure résistance aux conditions climatiques et aux contraintes liées aux maladies et ennemis des cultures de la région du Grand Sud.

Ces innovations ont bénéficié à des structures de développement qui ont pu produire et diffuser d’importantes quantités de semences pour le bénéfice des populations locales. En parallèle, les activités de recherche sur l’élevage ont permis des progrès dans l’alimentation et la santé animale. Enfin, les participants ont souligné la complémentarité des thématiques d’agriculture, élevage et environnement dans la perspective d’un développement de l’agriculture familiale durable au service des populations vulnérables. Ils ont également insisté sur l’importance de bien faire le lien entre les activités relatives à la nutrition et celles liées à l’agriculture. Ces actions semblent avoir posé les bases d’une dynamique porteuse d’avenir.

* L’Ecole supérieure des sciences agronomiques (Essa), l’Agence nationale du contrôle officiel des plants et semences (Ancos), le Centre international de recherche agronomique pour le développement (Cirad), le Labasan-Université d’Antananarivo, le Centre technique agroécologique du Sud (CTAS) étaient aux côtés du Fofifa et du Gret pour présenter les réalisations menées ces dernières années en partenariat avec de multiples institutions, parmi lesquelles l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la GIZ (Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), Catholic Relief Services (CRS) et Agronomes et vétérinaires sans frontières (AVSF).

 

Télécharger les présentations de l’atelier
En savoir plus sur le projet Amélioration de la sécurité alimentaire et augmentation des revenus agricoles (Hoba)
Découvrir les activités du Gret à Madagascar