Accueil » Collecte des déchets au Congo : 94 % des usagers satisfaits du service
Publié le 26/02/2018

Collecte des déchets au Congo : 94 % des usagers satisfaits du service

Du nouveau dans les bacs, le cahier « Bilan et enseignements du projet Promaiss » vient de paraître ! Cette publication revient sur un projet qui a permis la mise en place à Dolisie, troisième ville du Congo, d’une filière complète de collecte des déchets pour 15 000 habitants (sur les 100 000 que compte la municipalité). Une grande première pour le Gret puisque les projets du secteur des déchets solides sont encore rares…

Le projet Promaiss, clôturé en décembre 2015 et financé conjointement par l’Union européenne, la mairie de Dolisie, Find (le fonds de dotation du Gret) et la Fondation Suez (ex Fonds Suez Initiatives) a ainsi permis de mettre en place un service incluant :

  • la pré-collecte des déchets à domicile chez les ménages par moto-benne ;
  • le transfert des déchets via une aire de transit des ordures ménagères (Atom) ;
  • et enfin, l’évacuation des déchets par camion-benne vers une décharge finale située à 8 km du centre-ville.

De nombreuses activités parallèles ont également été réalisées, comme le premier diagnostic sur les déchets à Dolisie, la production de trois scénarios de service, la mise en place d’un cadre de concertation et de réflexion sur les déchets (CCR), une campagne de sensibilisation/marketing auprès de 3 000 ménages et 2 500 élèves des établissements scolaires de la ville et un appui technique régulier auprès des services techniques municipaux durant toute la durée du projet.

Durant l’année 2016, près de 2 000 tonnes de déchets ont ainsi été collectées et 1 400 tonnes évacuées vers la décharge finale, faisant de ce service l’un des plus efficaces de la sous-région. Le recouvrement de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) a été régulier durant cette même période avec une moyenne de 2,5 millions Fcfa/mois (soit un peu plus de 3 800 euros), permettant de couvrir 84 % des coûts liés au fonctionnement du service (hors masse salariale qui est déjà prise en charge par le budget municipal). Enfin, une étude de satisfaction menée en 2016 a montré que 94 % des personnes interrogées se déclaraient satisfaites ou très satisfaites de ce service*.

Étendre le service à 60 000 habitants d’ici la fin de l’année

Mais comme il n’est pas de fleuve sans méandres, des difficultés sont apparues au cours de l’année 2016 et ce succès a été progressivement entravé par les lourdeurs municipales, associées à l’état de dégradation avancé des voiries et à la crise économique nationale, qui n’ont pas permis à la mairie de Dolisie de complètement prendre en charge ce service. Ce constat a amené le Gret à repenser les modalités de collecte et de gestion du service, en proposant à la mairie de Dolisie de nouveaux scénarios plus adaptés, dans le cadre du projet Gicod qui a pris la relève du projet Promaiss en janvier 2016 et vise l’extension du service à 60 000 habitants.

Cette première expérience sur une filière complète de gestion des déchets reste néanmoins très riche en enseignements, et de nombreux outils et modalités créés restent pertinents et transférables à d’autres projets et collectivités de la région. La voie est donc déjà bien tracée pour le Gret qui vise désormais un service régulier, pérenne et social pour 2018 à Dolisie.

En savoir plus sur le projet Promaiss
Découvrir le projet Gicod
Télécharger le cahier
Lire l’article : « La gestion des déchets : un secteur en plein essor ».

*Etude de satisfaction sur le service de collecte des déchets à Dolisie (Gret, 2016).