Accueil » Les communautés locales engagées dans la protection des forêts en Casamance
Publié le 22/03/2018

Les communautés locales engagées dans la protection des forêts en Casamance

Le 26 février, le Gret et le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), célébraient au Sénégal, à Médina Yoro Foulah (Casamance), le lancement du projet Citoyens et organisations locales mobilisées pour un meilleur usage des ressources naturelles (Commun). L’objectif général de ce projet, financé par l’Union européenne (UE), est de promouvoir une citoyenneté environnementale active par la participation des communautés locales à la gouvernance responsable des forêts au Sénégal.

En effet, depuis une dizaine d’années, le couvert ligneux au Sénégal a connu une baisse constante avec une régression de 405 000 hectares de forêts. Malgré les efforts engagés pour inverser la tendance, il est apparu que les solutions techniques seules – comme les plans d’aménagement par exemple – ne suffisaient pas. Il est nécessaire de faire davantage appel à la conscience environnementale de chacun(e) et d’encourager l’engagement des communautés locales dans la gouvernance des ressources forestières par des actions telles que la lutte contre le trafic de bois, ou encore la protection et la restauration des peuplements forestiers.

La cérémonie de lancement du projet a été présidée par le préfet du département de Médina Yoro Foulah. La rencontre a réuni une cinquantaine de participants, venus des quatre coins du département et représentant les différentes catégories d’acteurs concernés par le projet : administrations territoriales, élus locaux, acteurs de la société civile locale (et en particulier des organisations paysannes, des femmes et des jeunes), services déconcentrés de l’Etat, etc.

Le CNCR et le Gret collaborent déjà depuis plusieurs années pour promouvoir un meilleur usage du foncier et des ressources naturelles, et ont notamment mis en place, en collaboration avec les membres du Cadre de réflexion et d’action sur le foncier au Sénégal (CRAFS), des cellules de veille locales dans le cadre de l’Observatoire national de la gouvernance foncière (ONGF). Ces cellules travaillent dans différentes zones du Sénégal, et notamment en Casamance où les enjeux sont centrés autour de la préservation des ressources forestières.

Découvrir les activités du Gret au Sénégal