Accueil » Du maïs moulu de qualité en Haïti
Publié le 18/04/2018

Du maïs moulu de qualité en Haïti

© Gret

Un nouveau projet « Antrepriz Mayi moulen kalite » (Amamouk) a démarré en mars 2018 pour soutenir des opérations pilotes de promotion du « maïs moulu » de qualité dans le département du Sud de la République d’Haïti.

Cette action s’inscrit dans le cadre du projet Sécurité alimentaire (SECAL), mis en œuvre par le ministère haïtien de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural. Elle fait suite à une étude réalisée par le Gret en 2016-2017 sur l’aval de la filière maïs.

Le projet Amamouk promeut plusieurs innovations techniques et organisationnelles :

  • il accompagne les différents acteurs de la filière pour élaborer de façon concertée un guide des bonnes pratiques de production du maïs moulu, validé avec les services de l’Etat ;
  • il appuie l’expérimentation de nouveaux procédés et équipements permettant de mécaniser certaines opérations (décorticage et dégermage, tamisage) et d’améliorer la qualité du maïs moulu, produit de base de nombreux plats en Haïti. Le projet mobilise, à cette occasion, le propriétaire d’une petite entreprise – la centrale de transformation des produits agricoles (Ctrapa), au Burkina Faso – pour des conseils techniques et pratiques, Sud-Sud ;
  • il soutient la mise en place de quatre unités répondant aux normes de qualité requises et les accompagne pour pénétrer le marché des produits emballés, importés de la République dominicaine, du Brésil et des Etats-Unis et celui des marchés institutionnels tels que le Programme alimentaire mondial (Pam) et le Programme national des cantines solaires (PNCS).

L’objectif est de diversifier les débouchés mais aussi d’impulser un changement d’organisation de la filière. Celle-ci repose actuellement sur des ateliers gérés par des meuniers qui proposent les services de mouture en prestation de services à des intermédiaires, appelées « Dames Sara », qui achètent le maïs aux producteurs ou à des grossistes, le transforment et vendent le maïs moulu.

Le projet Amamouk vise à développer une collaboration plus forte entre les propriétaires des ateliers de mouture et les Dames Sara, qui font appel à leurs services et utilisent leurs locaux pour tamiser les produits de différentes tailles après mouture et parfois les stocker. Le projet proposera un appui spécifique pour aider ces deux acteurs à mettre en place une forme d’association pour la création des futures unités de transformation.

En savoir plus sur le projet
Lire l’étude diagnostic de l’aval de la filière maïs et de son environnement de services dans le département du Sud
Découvrir les activités du Gret en Haïti