Accueil » Découvrir le Gret » Gouvernance

Gouvernance

Partie prenante de l’économie sociale et solidaire, le Gret se donne des exigences de transparence et de démocratie interne. Ses orientations sont définies par l’Assemblée générale, qui se réunit deux fois par an. Chaque année, le Gret compte plus en plus de membres issus de ses pays d’intervention ou de représentation permanente. En 2015, 165 personnes étaient membres du Gret de 12 nationalités : Burkina Faso, Cambodge, Congo, France, Haïti, Madagascar, Mauritanie, Myanmar, Niger, RDCongo, Sénégal, Vietnam.

Le Conseil d’administration, dont le (ou la) président(e) est élu(e) pour trois ans renouvelables, est composé de représentants des salariés et de personnalités spécialistes des questions de développement. Le Gret est sous la responsabilité opérationnelle d’un(e) directeur(rice) élu(e) pour trois ans et pour deux mandats au maximum. En 2015, Le directeur général est Olivier Bruyeron. Pierre Jacquemot a été réélu président du Gret pour un deuxième mandat de trois ans, et Thierry Mathieussant a été réélu administrateur pour un troisième mandat. Alain Billan, du Cirad, remplace depuis septembre 2015 Pierre Fabre en tant qu’observateur.

Dans certains pays de représentation du Gret, le Gret bénéficie de l’appui d’un Conseil stratégique. En Haïti par exemple, le conseil stratégique est composé d’anciens représentants et responsables du Gret, d’universitaires, de partenaires stratégiques et de conseillers avec lesquels il a tissés des liens étroits au fil des ans.

Composition du Conseil d’administration

Sous la présidence de Pierre Jacquemot*, ancien Ambassadeur de France dans trois pays africains, les membres du Conseil d’administration sont :

  • Administrateurs externes : Thierry Matthieussent (trésorier du Gret, retraité, ancien chargé de mission à l’AFD), Xavier Benoist (directeur général adjoint de la Fédération Pact-Arim), François Doligez (ingénieur agronome à l’Iram, professeur associé à l’Université de Rennes), Jacques Lejeune (retraité, ancien dirigeant de sociétés de tourisme et d’hôtellerie), Cécile Sportis (directrice de CS Conseil) et Serge Michailof (chercheur associé à l’Iris).
  • Administrateurs représentants élus du personnel : Damien Lagandré et Julien Cerqueira
  • Observateurs : Anne Bauer, Alain Billan, Benoît de Juvigny, Virginie Rachmuhl, Henri Rouillé d’Orfeuil

Participation à la gouvernance de structures partenaires

Les équipes du Gret contribuent également à la gouvernance de structures partenaires :

  • Administrateur de collectifs ou réseaux d’ONG, où il exerce des fonctions d’administrateur : PS-eau, Groupe initiatives, A2DM, Coalition eau, Cerise, CFSI, Aliss.
  • Sociétaire ou actionnaire dans des entreprises de l’économie sociale et solidaire dont il partage les valeurs et dont il veut soutenir le développement : Altermondes en France, Nutri’zaza à Madagascar, Isea au Cambodge, etc.

Ils ont rejoint l’association Gret en 2015

« Au Gret, je me sens comme dans une famille. J’ai voulu aller plus loin dans mon engagement pour le développement solidaire en devenant membre de l’association. Ça me permet d’élargir mes connaissances et d’échanger avec mes collègues d’autres pays dans une relation de confiance partagée », témoigne Mansour Ly, coordinateur de l’antenne du Gret à Bakel, au Sénégal. « En tant que salarié du Gret, il m’a semblé important de m’impliquer dans cette association de professionnels. Maintenant je peux voter à l’assemblée générale et participer aux décisions » explique Sokharith Touch, chef de projet au Gret au Cambodge. « Au Gret, nous avons la possibilité de contribuer aux prises de décisions et aux évolutions de la structure pour laquelle nous travaillons. C’est pour cela que j’ai voulu devenir membre, cela s’inscrit dans mon investissement au service des populations de mon pays et de l’Afrique en général », témoigne Arries Muthys Dake, animateur territorial au Congo. « Il faut continuer à capitaliser tous nos petits bouts de chemins pour constituer un boulevard de réflexions et d’actions pour un monde meilleur » appelle Rija Randrianarivony, chef de projet au Gret à Madagascar.

Biographies

Pierre Jacquemot (Président du gret)
Diplômé de Sciences Po Paris et docteur es sciences économiques et économie appliquée, ce spécialiste de la coopération internationale a d’abord été universitaire puis effectué sa carrière aux ministères de la Coopération et des Affaires étrangères, où il a été responsable des programmes d’assistance technique en matière d’administration économique à Paris, puis conseiller du Président du Sénégal Abdou Diouf, et chef de la mission de Coopération et d’Action culturelle au Burkina Faso et au Cameroun. Conseiller du ministre délégué à la Coopération en 1997 et 1998, il a été directeur du Développement et de la Coopération technique jusqu’en 2000, avant de passer 10 ans en Afrique en tant qu’Ambassadeur de France (RDCongo, Ghana et Kenya) mais également représentant permanent auprès du Programme des Nations unies pour l’Environnement, d’UN-Habitat au Kenya (2000-2003) et secrétaire général de la conférence du Bassin du Niger en 2004. Depuis 2011, il est maître de conférences à Sciences Po Paris, chercheur associé à l’IRIS et auteur de plusieurs ouvrages sur l’Afrique et le développement.

Olivier Bruyeron (directeur du Gret)
Ingénieur agroalimentaire et diplômé en management de l’innovation, Olivier Bruyeron travaille depuis près de 20 ans dans le domaine de la nutrition et de l’agroalimentaire, dont une quinzaine d’années au Gret. Il a occupé des postes en ONG, dans le secteur privé (entreprise agroalimentaire) et en tant que consultant pour des programmes internationaux comme le Programme alimentaire mondial ou l’Organisation mondiale de la Santé, dans une dizaine de pays en France, en Afrique et en Asie. Au Gret, il a contribué à la création du programme de nutrition, Nutridev, mis en œuvre dans huit pays en Afrique et en Asie, en partenariat avec des acteurs de la recherche, du monde économique et de la société civile. Il est également Président du Conseil d’Administration de Nutri’zaza, l’entreprise sociale créée par le Gret pour lutter contre la malnutrition à Madagascar en début d’année. Il a rempli en 2012-2013 les fonctions de responsable du département Politiques sociales et citoyennetés. Olivier est directeur général du Gret depuis septembre 2013, et administrateur du Fonds d’innovation pour le développement (Find), le fonds de dotation du Gret.