Accueil » Position » Contribution aux politiques publiques

Contribution aux politiques publiques

Le Gret contribue aux politiques publiques de développement par la réalisation d’études, l’organisation d’événements, l’évaluation de programmes de coopération. Il mène des activités spécifiques pour renforcer les actions de coopération décentralisée de collectivités territoriales françaises.

Etudes et évaluation

En 2011, le Gret a réalisé trois études pour la Coopération française. Il a démarré l’évaluation des conséquences du transfert de l’assistance technique à l’AFD, qui se poursuivra jusqu’en 2012 avec un financement du MAEE (budget : 114k€). Le Gret s’est également vu confier, une évaluation stratégique de dix années d’intervention de l’AFD au Liban (depuis 1999). Au-delà du cas libanais, l’évaluation cherchait à tirer des enseignements pour alimenter la réflexion de l’AFD et dégager des éléments transposables à d’autres situations de crise, de sortie de crise ou de fragilités. Enfin, le Gret a poursuivi l’étude sur les métiers porteurs dans l’agroalimentaire en Afrique subsaharienne pour l’AFD, qui se terminera en 2012 (budget : 84k€). Le secteur agroalimentaire peut être un moteur du développement, dans un contexte où les villes africaines sont en croissance, et leur alimentation en produits locaux un enjeu important. L’étude a pour but de repérer les « métiers porteurs » dans ce secteur, pour envisager des dispositifs de création de compétences susceptibles d’appuyer leur développement.

Au niveau européen, le Gret a mené un diagnostic institutionnel et organisationnel du réseau Eunomad, réseau européen des organisations travaillant sur le lien entre migration et développement, sur financement de l’UE (20k€).

Enfin, le Gret a réalisé une étude sur les enjeux de la volatilité des prix agricoles pour les petits producteurs et les mesures de politiques publiques permettant d’y faire face, pour alimenter la contribution du Fonds international pour le développement agricole (Fida) au document inter-organisations internationales présenté lors du G20 agricoles

Activités au service de la coopération décentralisée

Le Gret gère le budget alloué par la région Auvergne à la mise en œuvre du projet « Schéma directeur du tourisme durable et du thermalisme du Vakinankaratra » à Madagascar. En 2011, il a réalisé une mission d’expertise auprès du projet « Tourisme et territoires » mise en œuvre par Tohana et la cellule technique (CT), avec pour objectifs de définir les priorités pour les derniers mois de cette phase, réfléchir sur l’autonomisation du dispositif et à la mise en place d’un projet de deux ans (partenariat, fonction de chacun, rôle de la CT).

Quartier de pêcheurs, Guet Ndar à Saint Louis est le lieu de plus grande concentration démographique du Sénégal. Le Gret a réalisé une étude pour le Conseil général de l’Eure visant à proposer des solutions techniques et organisationnelles pour un service d’assainissement durable.

Renforcement des OSC dans leur contribution aux politiques publiques

Le Gret s’attache dans le cadre de ses projets à favoriser le dialogue inter-acteurs pour faire émerger des politiques publiques de développement concertées. Il mène par ailleurs des actions spécifiques pour renforcer les capacités de la société civile à contribuer aux politiques publiques de développement.

Le Gret est par exemple intervenu en appui au Réseau des plates-formes nationales d’ONG d’Afrique de l’Ouest et du Centre (Repaoc), pour lui permettre de consolider ses connaissances en matière d’intégration régionale et de mieux les partager en réseau en vue de renforcer les actions de plaidoyer et de lobbying auprès des instances régionales. Il a également renforcé les capacités du Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (Roppa) en matière d’analyse des politiques agricoles et commerciales, pour favoriser sa participation aux politiques. Avec Insard, il mène un projet de recherche-action visant à assurer une participation de réseaux d’organisations de la société civile d’Afrique dans la formulation et la mise en oeuvre des politiques de recherche agricole pour le développement.

En termes de contributions aux politiques publiques nationales, le Gret a par exemple renforcé les capacités de la CCOD, réseau d’ONG congolaises, ou des organisations de la société civile du Sénégal dans leur contribution au service public d’éducation. Il a appuyé la création de réseaux tels que la Fédération des comités d’eau de Port-au-Prince (Fekod) pour porter les intérêts des populations auprès des gouvernements nationaux dans la définition de politiques sectorielles.