Accueil » Position » Plaidoyer et Campagnes » Cop 21 – Paris climat 2015 » Cop 21: Climat et Forêts

Cop 21: Climat et Forêts

Protection des forêts : l’enjeu des mécanismes de financement innovants

La déforestation est responsable de 10 % des émissions de gaz à effet de serre. Promouvoir une agriculture permanente et respectueuse de l’environnement en alternative à son défrichage est un enjeu fort d’atténuation dans les poumons du monde (Amazonie brésilienne, Bassin du Congo, Asie du Sud-Est, etc.) mais pas au détriment des conditions de vie des populations qui vivent de la forêt ! Renforcer la résilience des familles implique de permettre leur accès aux ressources productives et de diversifier leurs activités. Cela suppose une approche d’aménagement du territoire et une gestion communautaire des forêts et des espaces.

Des mécanismes innovants de financement « incitatifs » ont été discutés et testés à différentes échelles. Le mécanisme Redd+ (réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts) conçu comme un moyen de rémunérer les pays du Sud pour leurs résultats en matière de lutte contre la déforestation mais qui n’est pas encore déployé à l’échelle projet, connait à ce jour des faibles résultats. L’étalon de la performance carbone est insuffisant pour mesurer la performance des politiques publiques, alors que l’enjeu est de doter les pays du Sud d’instruments de sécurisation foncière et d’aménagement du territoire. Les instruments incitatifs tels que les paiements pour services environnementaux (PSE) compensant financièrement le renoncement à exploiter ou défricher des forêts doivent être le vecteur de l’investissement nécessaires à une évolution des pratiques de mise en valeur des forêts.

Voir la position du Gret sur les Paiements pour services environnementaux (PSE) : Garantir des Paiements pour services environnementaux contribuant au développement solidaire

Voir l’analyse du Gret, Les Amis de la Terre et le Cirad sur le mécanisme Redd+ et les PSE: Le mécanisme Redd+ et les PSE

Face à l’insuffisance des outils de lutte contre le dérèglement climatique, le Gret propose des solutions pratiquées sur le terrain notamment en République Démocratique du Congo

Voir les solutions proposées :
Des plans simples de gestion des territoires coutumiers
L’agroforesterie communautaire pour concilier sécurités alimentaire et énergétique

Interview de Judicaël Fetiveau, expert en gestion des ressources naturelles au Gret :

Le Gret mène ce plaidoyer avec Coordination SUD et a travaillé sur ce sujet avec le Groupe initiatives, le Cirad et les Amis de la terre. Il travaille à la mise en place de PSE à Madagascar, explore le suivi des impacts carbone de son projet agroforestier au Katanga (RDC) et accompagne le processus Redd+ à l’échelle juridictionnelle de la future province du Maï-Ndombe en RDC sur la question du partage des bénéfices.

Retrouvez le Gret à la Cop 21 sur le sujet forêt et climat :

Expert : Judicael Fetiveau, expert forêt au Gret

Articles liés