Accueil » Projets » Appui à l’élaboration d’une politique de gestion durable de la forêt et de la biodiversité de l’Etat de l’Amapa (Amazonie brésilienne)
AMAPA

Appui à l’élaboration d’une politique de gestion durable de la forêt et de la biodiversité de l’Etat de l’Amapa (Amazonie brésilienne)

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
03/10/2012 02/10/2016 4719667 € FFEM - Fonds français pour l'environnement mondial

Partenaires

Partenaire(s) Nord : Conservation International (CI)

Partenaire(s) Sud : Etat Amapa (Brésil)

Projet

Le projet est mis en œuvre en Amazonie brésilienne et plus particulièrement l’Etat de l’Amapa, situé à l’extrême Nord Est du Brésil. La politique forestière s’est concentrée jusqu’à présent sur la constitution d’un réseau d’aires protégées, à partir de la sécurisation du foncier, et la valorisation économique durable de la forêt reste à construire. Aujourd’hui, un complexe d’unités de conservation couvre une superficie globale de 10 Mha, soit 70% du territoire de l’Etat d’Amapa. En 2006, une forêt d’Etat appelée, FLOTA, a été créée sur 2.4 Mha, à partir de territoires fédéraux et les pouvoirs publics se concentrent aujourd’hui sur la mise en œuvre de sa gestion. L’Etat souhaite faire de cette forêt un exemple concret de gestion durable, alliant production et conservation de la biodiversité.

Le projet vise donc à accompagner le gouvernement de l’Etat d’Amapa dans la consolidation de sa politique de conservation et de gestion de la biodiversité et dans la mise en place d’un secteur forestier à faible impact en Amapa à travers l’aménagement de sa FLOTA.

L’Etat de l’Amapa a fourni des efforts importants pour protéger les ressources naturelles de son territoire (corridor de biodiversité) et limiter les pratiques non durables d’exploitation (suspension des exploitations de bois illégales, immobilisation de l’entreprise sidérurgique qui tablait sur du charbon végétal issu de déboisement…). Ces actions constituent des bases solides mais non suffisantes pour une gestion durable de la forêt et de la biodiversité. La réussite de cette politique va dépendre maintenant de deux grands défis :

–          la mise en œuvre effective de la gestion des aires protégées à partir notamment de mécanismes novateurs de financement (Fonds Fiduciaire pour la gestion des aires protégées, Paiements pour Services Environnementaux incluant un projet pilote REDD) ;

–          le développement de filières d’exploitation forestière à faible impact, concernant les produits ligneux (bois) et non ligneux (fruits, graines, huiles…), au profit des populations riveraines et des entreprises locales, à partir des forêts publiques (Fédération et Etat). Cela représente un enjeu très important pour le développement de l’Amapa, qui possède aujourd’hui un modèle fragile (peu d’industrialisation, importance de l’administration publique), incapable de répondre aux attentes d’une population en forte croissance. Il s’agit d’une opportunité pour l’Amapa de maîtriser son développement. S’il n’y parvient pas, il aura beaucoup de mal à résister aux pressions d’entreprises peu scrupuleuses qui proposent des emplois en nombre, à partir d’activités prédatrices…

La présentation des activités, des résultats et des produits se décline selon les trois composantes du projet: 1) l’appui institutionnel, 2) le soutien à la mise en œuvre de la gestion de la biodiversité du corridor Amapá (FLONA) et 3) le soutien à la mise en œuvre de la gestion FLOTA en Amapá

Le partenariat entre une ONG de développement, le Gret, et une ONG de conservation, Conservation International, pour le projet vise à concilier protection de l’environnement et développement économique de la zone.

 

 

Retour