Accueil » Projets » Gouvernance associative et leadership des organisations d’éleveurs dans le cadre de la sécurité alimentaire (GALO)
GALO

Gouvernance associative et leadership des organisations d’éleveurs dans le cadre de la sécurité alimentaire (GALO)

Appui technique, Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2013 31/12/2016 1780855 € CFSI, Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Sud : Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane (APESS)

Projet

L’élevage au Sahel est confronté à de nombreux défis liés à l’impact des changements climatiques, l’instabilité des prix, l’augmentation de la pression foncière, pouvant entraîner une grande insécurité alimentaire des éleveurs en cas de crise. Depuis plus de vingt ans, l’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en Savane (APESS) accompagne les éleveurs dans le sens d’une transformation maîtrisée des systèmes d’élevage et a entrepris avec ses 30 000 membres présents dans 13 pays un travail ambitieux de diagnostic de la situation des éleveurs et de prospective. Ce processus a permis de définir une vision de l’avenir de l’élevage à l’horizon 2022 et un plan d’actions sur lequel se base le projet. Les actions menées en partenariat avec le Gret visent à renforcer la structuration du réseau APESS, promouvoir l’expérimentation, la capitalisation et la valorisation d’innovations techniques et organisationnelles, et permettre aux organisations d’éleveurs d’influer davantage sur les politiques publiques nationales. Il permettra d’agir directement au niveau des exploitations familiales via la formation et un appui aux initiatives individuelles et collectives, mais aussi au niveau des territoires ruraux via la concertation entre acteurs et des actions de plaidoyer politique.

Le projet a permis d’atteindre plusieurs résultats :

  • La structuration en réseau de l’APESS aux différents niveaux (local, régional, national) a été renforcée (for-mation à la vie associative, formation des leaders, diagnostic institutionnel, appui à la gestion de fonds décentra-lisés, etc.)
  • Les membres de l’APESS ont amélioré leurs conditions de vie et leur participation au développement local grâce à un fonds de développement géré par leur organisation.
  • Des innovations ont été mises en œuvre au niveau des filières et des territoires pour améliorer durable-ment la sécurité des éleveurs et agro-éleveurs en matière de commercialisation et d’accès aux ressources natu-relles et foncières (amélioration de la production laitière, rationalisation des circuits de collecte, formation à l’hygiène, sécurisation des espaces pastoraux, etc.)
  • Des positions communes ont été définies par les éleveurs pour influencer et orienter les politiques de l’élevage en faveur de la modernisation des exploitations familiales. Ces positions ont été défendues lors de deux ateliers de plaidoyer organisés au Sénégal et au Burkina Faso et ont donné lieu à la production de 5 notes de politique sur la filière lait, le soutien aux exploitations agropastorales et l’amélioration de la sécurisation fon-cière des espaces pastoraux
Retour