Accueil » Projets » Centre d’Appui à l’Insertion des jeunes de Nouakchott – Cap Insertion
CAP Insertion

Centre d’Appui à l’Insertion des jeunes de Nouakchott – Cap Insertion

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2009 28/02/2013 652892 € Agence française de développement (AFD), Conseil Régional d’Ile-de-France

Partenaires

Partenaire(s) Nord : Association ESSOR, Comité Français de Solidarité Internationale ( CFSI )

Projet

Le projet

Le projet CAP Insertion teste un dispositif d’appui à l’insertion des jeunes des quartiers périphériques de la capitale mauritanienne, Nouakchott. Il s’appuie sur une expérience pilote menée par le Gret dans le cadre du Programme Twize depuis 2007. Le projet est mis en oeuvre par le Gret depuis 2009 dans le cadre d’un programme associant deux autres ONG françaises, Essor et le Comité français pour la Solidarité Internationale (CFSI).

Les cibles et lieux de l’action

CAP Insertion appuie les jeunes mauritaniens de 15 à 35 ans habitant les quartiers périphériques de Nouakchott. Trois antennes ont été mises en place dans les quartiers de Dar Naïm, Sebkha et Arafat afin de permettre à une très large majorité des jeunes d’y accéder en proximité.

Une démarche innovante et efficace

Accompagnement des jeunes : CAP Insertion accueille, oriente et aide les jeunes à définir leur choix professionnel et les accompagne dans leur processus d’insertion: diagnostics socio-professionnels, élaboration de parcours d’insertion, apprentissage des techniques de recherche d’emploi, passage par une formation en centre ou en entreprise, gain d’expériences via des stages, etc. sont autant de services proposés par le dispositif. Des réunions sont également organisées avec des intervenants extérieurs (professionnels, centres de formation, etc.) afin de faciliter la découverte de métiers. Les conseillers de CAP Insertion suivent individuellement les jeunes sur la durée, y compris pendant et après leur séjour en centre de formation et durant leur période d’intégration en entreprise.

Mise en réseau des acteurs : CAP Insertion a tissé un réseau avec de nombreux partenaires : les entreprises qui transmettent des offres et accueillent les jeunes, les organisations professionnelles, les centres de formation publics et privés, les institutions nationales publiques, les mairies et les autres acteurs locaux intervenant auprès des jeunes dans les quartiers.

Ses partenariats

CAP Insertion est un service public, complémentaire aux initiatives existantes, qui a vocation à s’étendre sur le territoire national et à s’ancrer dans les politiques en faveur de l’emploi, de la formation et de l’insertion des jeunes.

Il collabore de façon rapprochée avec le Ministère en charge de l’Emploi, de la Formation professionnelle et des nouvelles Technologies (MEFPNT), ses centres de formation et ses agences. Il se positionne ainsi en complémentarité des actions mises en œuvre par le MEFPNT en renforçant leur efficacité.

CAP Insertion, la Communauté urbaine de Nouakchott (Cun) et les communes de la ville renforcent actuellement leurs partenariats opérationnels et initient une réflexion sur la prise en compte des questions d’emploi des jeunes au sein des plans de développement communaux.

Ses résultats

De 2009 à 2012, les 3 antennes ont enregistré près de 32.000 passages et  5 700 jeunes s’y sont inscrits. 1037 jeunes ont eu un résultat mesurable : 476 sont entrés en formation et 561 en entreprise.

Ses perspectives

Le projet est en voie de pérennisation par un ancrage au sein des institutions publiques mauritaniennes. Dans cette deuxième phase, le Gret se positionne en assistance technique à la Direction de l’Insertion du Ministère délégué de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle pour le pilotage et la mise en œuvre des antennes. Le Gret poursuivra la mise en œuvre de la troisième antenne du dispositif pour le compte de la Communauté urbaine de Nouakchott, qui assurera la maîtrise d’ouvrage de cette antenne.

Retour