Accueil » Projets » Le droit, vecteur de solidarités entre acteurs économiques, sociaux, politiques et syndicaux en France et au Vietnam

Le droit, vecteur de solidarités entre acteurs économiques, sociaux, politiques et syndicaux en France et au Vietnam

Date de début Date de fin Budget Financement
01/07/2015 30/06/2017 102100 € Comité Français de Solidarité Internationale ( CFSI )

Projet

L’opération pilote intitulée « Le droit, vecteur de solidarités entre acteurs économiques, sociaux, politiques et syndicaux en France et au Vietnam », portée par le Gret, en partenariat avec la CGT, la CGT du Vietnam et en association avec Batik international, a démarré officiellement en France le 1er juillet 2015 et officiellement, au Vietnam, début janvier 2016 avec une première réunion du Comité de pilotage à Hanoi sous l’égide de la CGT au Vietnam. Cette opération pilote bénéficie d’un financement du CFSI, de l’AFD et de la Fondation Abbé Pierre dans le cadre d’un Programme plus large intitulé « Coopérer autrement, en acteurs de changement ».

Cette opération fait face à un double enjeu :

Un enjeu de solidarités entre territoires face à des problèmes similaires que rencontrent les femmes qui migrent, localement ou au niveau international, pour des raisons économiques. L’enjeu principal est d’identifier ces problèmes communs en France et au Vietnam et de travailler ensemble à l’élaboration de réponses communes -qui peuvent bien sûr varier en fonction du contexte local. Même si les contextes sont différents (crise économique en Europe et croissance économique soutenue au Vietnam), dans les deux cas, ces femmes se retrouvent dans un environnement comparable : le nivellement par le bas des droits des travailleurs et la déréglementation croissante des relations du travail (attaques incessantes contre le code du travail en France, zones franches sans droit de cité pour le code du travail au Vietnam). Les difficultés que ces femmes migrantes vivent sont étroitement liées à des connaissances limitées sur leurs droits (droit à des conditions de travail décentes, droit à l’information, droit à l’aide juridique, …) et à des difficultés à s’organiser (la question de la langue se pose), à se syndiquer, pour défendre leurs droits de façon solidaire.

Le second enjeu est la nécessaire adaptation des acteurs dans des contextes qui évoluent très vite et la création de nouvelles alliances : l’opération pilote concerne la posture et la nature du partenariat, les nouvelles manières de renforcer les capacités avec un renforcement mutuel en miroir (et non en transférant des compétences du Nord vers le Sud) face à des enjeux similaires dans un environnement multipolaire et mondialisé (les migrations de femmes pour des raisons économiques) mais avec une attention particulière aux contextes spécifiques où ces enjeux sont présents.

L’opération rassemble des partenaires de nature différente, au mode de fonctionnement et aux trajectoires différentes : Une ONG de solidarité internationale avec une représentation locale au Vietnam (le Gret), deux confédérations syndicales, française (la CGT) et vietnamienne (CGT du Vietnam). Batik International, ONG de solidarité internationale, est un partenaire associé au projet à des moments ponctuels pour apporter un regard « genre ». Ce projet est novateur tant par les alliances concernées (ONG-Syndicat- centres d’aide juridique) que par sa démarche de renforcement de capacités, par effet miroir, des centres d’aide juridique syndicale aidant les femmes qui migrent pour des raisons économiques à mieux connaître et comprendre leurs droits sociaux afin de mieux s’organiser.

 

 

 

Retour