Accueil » Projets » Etude de faisabilité et préparation de la NEP – Projet AVACLIM – Agroécologie, une voie d’adaptation au changement climatique dans les zones sèches

Etude de faisabilité et préparation de la NEP – Projet AVACLIM – Agroécologie, une voie d’adaptation au changement climatique dans les zones sèches

Etude de faisabilité

Date de début Date de fin Budget Financement
06/10/2014 31/01/2015 31934 €

Projet

Réalisation, à la demande du FFEM, de l’étude de faisabilité et de la préparation de la Note d’engagement de projet (NEP) relative au projet « AVACLIM, Agroécologie, une voie d’adaptation au changement climatique dans les zones sèches

Le projet AVACLIM, porté par le CARI, vise à:

  • « documenter les performances agronomiques, environnementales, économiques et sociales de l’agroécologie afin de pouvoir développer un argumentaire mieux fondé scientifiquement, à partir de l’analyse des pratiques, afin d’envisager la promotion de l’agroécologie comme outil pour l’adaptation au changement climatique dans les zones sèches ainsi que pour accroître la sécurité alimentaire à long terme ».

Ses trois objectifs spécifiques portent sur i) le repérage, le partage et l’apprentissage d’expériences (actions, pratiques, projets) existantes en agroécologie dans 1es zones sèches de dix pays situés dans divers continents ; ii) la caractérisation, l’analyse et l’évaluation des pratiques agroécologiques correspondantes, en lien avec les enjeux du changement climatique et de la sécurité alimentaire ; iii) le partage et la documentation de cette analyse et le plaidoyer pour l’introduction de l’agroécologie dans les politiques publiques nationales et internationales.

Afin de conforter la justification et de vérifier la faisabilité du projet (cohérence, d’une part entre les objectifs et les activités envisagées, d’autre part entre les activités et les moyens, le calendrier et le plan de financement envisagés), l’étude de faisabilité visait à i) compléter les éléments d’information manquants qui ont été identifiés dans la NIP ; ii) réviser avec le bénéficiaire (le CARI) et les acteurs du projet, les conditions de sa mise en œuvre ; iii) améliorer la cohérence du projet en tenant compte des remarques du CST (Comité Scientifique et Technique), du Secrétariat et du Comité de Pilotage du FFEM. L’étude de faisabilité a aboutit à la rédaction d’une note d’engagement, validée par le FFEM, et d’une fiche résumée du projet en français et en anglais.

Retour