Accueil » Projets » Favoriser l’accès aux droits et aux services sociaux pour les femmes ouvrières au Vietnam

Favoriser l’accès aux droits et aux services sociaux pour les femmes ouvrières au Vietnam

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2015 31/12/2015 50000 € Find

Projet

Le Vietnam est un pays émergent qui fait face à une croissance économique et urbaine accélérée. Au sein des nouvelles zones industrielles concentrant les usines produisant pour l’exportation, malgré des répercussions économiques positives, les inégalités socio-économiques se creusent. Les principales victimes de ces inégalités sont les jeunes femmes, migrant de milieux ruraux, et qui constituent la majorité de la main d’œuvre. Dans les entreprises, elles n’ont pas toujours signé de contrat leur permettant d’accéder à l’assurance sociale santé, elles sont peu informées, méconnaissent les services sociaux et résident dans des logements locatifs privés précaires et dans des conditions financières parfois abusives.

Find a accompagné le Gret dans une première phase pilote à la mise en place d’actions de sensibilisation et de structuration de tous les acteurs concernés:

  • les femmes : création des clubs de femmes et formation aux droits sociaux des femmes ouvrières
  • les services sociaux locaux (centres de santé, centres d’information juridique) : formation et sensibilisation du personnel aux droits des femmes migrantes
  • les entreprises employeurs et les propriétaires de logements : animation d’un groupe de travail « entreprises » et d’un groupe de travail « propriétaires », afin de leur sensibiliser aux enjeux d’amélioration des conditions de vie des femmes

Les résultats sont encourageants : 15 clubs de femmes ont été créés à Vinh Phuc et, parmi les ouvrières migrantes 30 femmes ont été formées pour accompagner leur pairs (près de 3000 femmes) dans l’accès aux droit sociaux.

En parallèle, les services sociaux locaux ont été formés et sensibilisés aux droits des femmes, mais aussi les entreprises employeurs et les propriétaires de logements.

Les femmes, auparavant isolées et mal informées, prennent confiance en elles et entreprennent des démarches pour améliorer leurs conditions de vie. Les propriétaires, les employeurs et les services sociaux sont sensibilisés et plus ouverts au dialogue pour re-chercher des solutions.

Les résultats de cette expérience permettent d’envisager la réplication du modèle à d’autres régions du Vietnam ainsi qu’à d’autres pays de la région concernés par la même problématique, comme le Cambodge.


Améliorer les conditions de vie des femmes… par Gret-videos

 


Vietnam : les ouvrières migrantes de Vinh Phuc par Gret-videos

Retour