Accueil » Projets » Mauritanie : lutter contre la précarité énergétique et la déforestation en modernisant l’équipement de cuisson
FARIM

Mauritanie : lutter contre la précarité énergétique et la déforestation en modernisant l’équipement de cuisson

Date de début Date de fin Budget Financement
01/09/2015 30/11/2019 400000 € Engie, Find

Partenaires

Partenaire(s) Sud : ISET (Institut Supérieur d'Enseignement Technologique)

Projet

Le bois de feu est la principale source d’énergie de neuf familles sur dix en Mauritanie. Celles-ci y consacrent une part importante de leur budget – jusqu’à 25 % pour les plus pauvres d’entre elles. Or, dans ce pays saharien aux deux tiers désertique, la demande de bois de feu excède de loin la capacité de production renouvelable des forêts, qui ont quasiment disparu.

En mettant à la disposition des foyers mauritaniens les plus pauvres des fourneaux améliorés « Fayda », le Gret entend lutter à la fois contre la déforestation et la précarité énergétique, tout en créant une filière durable et porteuse pour le développement économique local.

A l’issue de ce projet de recherche-action sur le terrain  :

  • 50 000 habitants de Nouakchott et de Rosso bénéficieront d’un accès pérenne à une cuisine plus saine et plus moderne grâce à la commercialisation de 8 000 fourneaux améliorés.
  • les familles les plus pauvres économiseront au moins 25 % de leur consommation de charbon de bois ; elles allègeront d’autant la part du budget consacrée jusque-là à l’énergie de cuisson ;
  • au total, cette économie représentera une économie de 1650 tonnes de charbon de bois, soit environ 8 000 tonnes de CO² évitées ;
  • jusqu’à 1 000 fourneaux à charbon améliorés par mois pourront être produits localement ;
  • les entreprises de production de foyers améliorés seront en mesure de gérer cette capacité de production ; leurs réseaux de distribution seront consolidés ;
  • les possibilités d’extension du dispositif à d’autres régions de Mauritanie, fortement consommatrices de charbon et où le bois de feu n’est pas disponible, seront explorées.

 Un projet en synergie avec le projet de charbon vert Typha

Au niveau des politiques publiques mauritaniennes, le 2e Plan d’Action National pour l’Environnement (PANE 2) précise que rationnaliser la filière bois énergie est une priorité nationale.

Toutefois il n’y a aujourd’hui aucun projet en activité de maitrise de l’énergie pour réduire la demande.

Et côté offre, seul le projet Typha mis en œuvre par le GRET à Rosso travaille sur le développement commercial d’un charbon vert.

L’ensemble de ces interventions visent un programme ambitieux « Bioénergies Mauritanie » pour l’accès à l’énergie via la réduction de la demande et la contribution au développement économique local et la préservation de l’environnement.

Retour