Accueil » Projets » Gouvernance des chaines de valeur et Inclusion des filières niébé, lait, et produits forestiers non ligneux au Burkina
Go-In Burkina

Gouvernance des chaines de valeur et Inclusion des filières niébé, lait, et produits forestiers non ligneux au Burkina

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/03/2017 28/02/2022 5 813 145 € Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Nord : FERT

Partenaire(s) Sud : Agence pour la Promotion des petites et moyennes entreprises, Agriculture et Artisanat (APME2A), Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane (APESS), Fédération des Industries Agroalimentaires du Burkina (FIAB), La Table Filière Karité (TFK), La Table Filière Lait (TFL), ROPPA

Projet

L’objectif global du projet est de renforcer l’inclusion des petites exploitations agricoles familiales et des Petites et Moyennes Entreprises (PME) agroalimentaires dans des chaines de valeur durables au Burkina-Faso. Il s’agit donc de renforcer la structuration des chaines de valeur (niébé, lait et produits forestiers non ligneux (PFNL)) et leur gouvernance et d’accroitre durablement les capacités de production, de transformation, l’accès au marché et la qualité du niébé, du lait et des PFNL et de leurs dérivés. Pour atteindre ces objectifs, deux résultats sont recherchés :

R1 : Le fonctionnement et la gouvernance des cadres interprofessionnels sont renforcés au sein de chaque filière afin de faciliter les échanges et améliorer la concertation aux niveau national et régional, favoriser la formalisation des contrats entre les opérateurs, renforcer la production et la diffusion d’informations stratégiques et de connaissances et favoriser la gestion concertée des ressources naturelles.

R2 : Les capacités techniques et organisationnelles des acteurs sont renforcées et les consommateurs sont informés de ces innovations, au travers de service d’appui à la production, d’un accès amélioré aux intrants, de formation à la commercialisation, de a réhabilitation d’infrastructures de stockage, de la modernisation des unités de production, d’accompagnements sur la qualité et les stratégies commerciales et d’études de marchés et de campagnes de promotion.

 

Les groupes cibles du projet sont les petites exploitations familiales et les MPME (micro, petites et moyennes entreprises) des secteurs agricoles (niébé et lait) et forestiers (PFNL). Il s’agit en particulier de toucher: i) 14 000 producteurs de niébé, 150 opérateurs de la transformation des produits dérivés (boulangeries, groupements féminins de transformation), ii) 750 éleveurs producteurs de lait, 30 mini-laiteries, et iii) 30 opérateurs du secteur des PFNL (groupements de producteurs et entreprises de transformation, soit 400 femmes).

Les interprofessions et cadres de concertation sont également ciblés par le projet pour améliorer l’organisation de trois filières et la coordination entre les opérateurs économiques.

 

Les activités menées pour toucher ces bénéficiaires sont :

1- Appui à la formalisation et développement des relations contractuelles, par l’intermédiaire des interprofessions (contrats, cahiers des charges communs, guides de bonnes pratiques, stratégies d’approvisionnement).

2- Renforcement des espaces de concertations inter- professionnels aux niveaux territorial et national par un accompagnement à leur formalisation (selon les nouvelles dispositions législatives) ; la production et diffusion des informations stratégiques et connaissances sur les filières ; et la gestion concertée des ressources naturelles.

3 – Appui à la production au travers des services d’appui/conseil aux exploitations familiales, un accès amélioré aux intrants et une amélioration des dispositifs de collecte et de stockage.

A4 Appui à la transformation et à la commercialisation des MPME au travers de la modernisation de leurs outils de production (investissements à coûts partagés), du développement des bonnes pratiques de transformation (BPF/BPH) et l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies commerciales.

Retour