Accueil » Projets » Microréalisations communales et associatives à Brazzaville (Congo)
Micab

Microréalisations communales et associatives à Brazzaville (Congo)

Date de début Date de fin Budget Financement
01/04/2008 31/12/2011 1166044 € Agence française de développement (AFD), Brasserie du Congo, Congolaise de Banque, Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Sud : AAISEC (ONG locale), FPGR (ONG locale), Mairies (Mfilou et Talangaï)

Projet

Le projet MICAB (microréalisations communales et associatives à Brazzaville) a été mis en œuvre par le Gret entre avril 2008 et juin 2011 en partenariat avec deux ONG locales (AAISC et FPGR) et intervenait dans deux arrondissements de la capitale congolaise. Il visait à améliorer l’accès des populations aux services de base, tout en renforçant les capacités de maîtrise d’ouvrage des mairies et celles des associations locales. Ce projet a été organisé en deux volets principaux : le premier accompagne la réalisation de projets à maîtrise d’ouvrage communal, le second permet la réalisation de projets à maîtrise d’ouvrage associative. Ces deux volets sont complétés par un programme de formation destiné à renforcer les capacités des acteurs locaux (communaux et associatifs) associés.

Résultats

Dans un contexte congolais où les collectivités territoriales et les associations de quartier ont des capacités faibles et où la décentralisation n’est pas encore effective, les principaux résultats du projet sont :

  • La réalisation d’une cinquantaine de projets associatifs et communaux dans les quartier de Talangaï et Mfilou, portant sur l’accès aux services de base, la formation professionnelle et de petits aménagements de quartier.
  • L’élaboration participative (Gret, ONG et mairies partenaires) de procédures de montage, sélection et suivi de projets de quartier selon des règles transparentes et rigoureuses
  • Le renforcement de la maîtrise d’ouvrage locale. Ces projets étaient portés par des associations de quartier ou des mairies d’arrondissement qui ont, à travers leur réalisation, appris à réaliser des projets collectifs selon les règles de l’art (appel d’offre, suivi de chantier…), et amélioré leur connaissance des rôles respectifs des différents acteurs du territoire (mairie, entreprise, associations…)

Une capitalisation du projet, réalisée en 2011, a mis l’accent sur le processus d’apprentissage initié par les bénéficiaires, porteurs de projet dans le cadre de Micab : apprentissage de règles et procédures rigoureuses ; apprentissage des rôles des différents acteurs du développement local, renforcement des capacités à concevoir, monter et suivre des projets ; meilleure capacité à se positionner vis-à-vis des uatres acteurs, notamment des institutions publiques…

 

Retour