Accueil » Projets » Projet d’appui au développement de la formation par apprentissage
PAFPA

Projet d’appui au développement de la formation par apprentissage

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/09/2011 31/08/2015 1.998,783 € Agence française de développement (AFD), Inap-FTP, Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Sud : Bureau d'appui aux artisans (BAA), Institut national de Promotion de la Formation technique et professionnelle (Inap-FTP)

Projet

Le Projet d’appui au développement de la formation par apprentissage (Pafpa) est un projet de quatre ans cofinancé par l’Union européenne, l’Agence Française de Développement et l’Inap-FTP en  Mauritanie.

Porté par le Gret, le projet est mis en œuvre dans deux pays, le Bénin et la Mauritanie, par deux structures partenaires: le Bureau d’Appui aux Artisans (BAA) au Bénin et l’Institut national de Promotion de la Formation technique et professionnelle (Inap-FTP) en Mauritanie.

Ses objectifs

Le Pafpa vise à renforcer l’employabilité des jeunes par le développement d’une offre de formation qui soit adaptée dans ses modalités et son contenu, articulée avec le système formel d’enseignement technique et de formation professionnelle et capable de leur fournir les compétences professionnelles dont les entreprises, en particulier celles du secteur informel, ont besoin pour améliorer leur capacité de production et leurs revenus.

 Ses cibles et zones d’intervention

Le Pafpa intervient au niveau de quatre types d’acteurs:

  • les jeunes en apprentissage traditionnel
  • les maîtres artisans
  • les centres de formation professionnelles
  • les directions techniques publiques en charge de la formation professionnelle.

Il se déroule en Mauritanie dans les villes de Nouakchott, Atar, Boghé et Rosso et au Bénin dans les quatorze communes des départements de l’Ouémé et du Plateau.

Ses résultats

Principaux résultats atteints en Mauritanie en fin de projet:

  • Un diplôme d’Etat – le Certificat de compétences – est opérationnalisé pour la première fois dans 13 filières en partenariat avec 6 centres de formation partenaires.
  • Le dispositif de formation est piloté par le Ministère en charge de la formation via sa Direction de la Formation technique et professionnelle.
  • Un rapprochement s’est opéré entre les entreprises et les centres par la mise en place d’une offre de formation par apprentissage, où 80% de la formation se déroule en entreprise.
  • Plus de 900 jeunes ont été formés à Nouakchott, Atar, Boghé et Rosso.
  • Le taux de réussite au Certificat de compétences est de 75%.
  • Les acteurs de la formation par apprentissage (Direction de la Formation technique et professionnelle, 12 conseillers d’apprentissage et 32 formateurs, 4 organisations professionnelles et plus de 150 artisans) ont été formés aux outils de la formation par apprentissage et sur leur rôle respectif dans le dispositif,  et équipés.
  • Les arrêtés ministériels opérationnalisant le Certificat de Compétences permettant de poser les bases de la pérennisation du dispositif ont été signés.

Principaux résultats atteints au Bénin en fin de projet:

  • Un dispositif de remise à niveau en français et en mathématiques a été mis en place, en partenariat avec les mairies et les organisations professionnelles, dans les 14 communes de l’Ouémé-Plateau.
  • Plus de 800 jeunes (dont 600 jeunes filles) ont été remis à niveau en vue d’intégrer un cursus de formation diplômant, débouchant sur le Certificat de qualification professionnelle.
  • 233 jeunes, dont 191 jeunes filles, en fin de formation professionnelle de type dual (alternance) ont été accompagnés dans leur parcours d’insertion professionnelle avec des formations sur la création d’entreprise et l’environnement des affaires.
  • Plus de 500 artisans (dont 223 femmes) ont amélioré la gestion de leur entreprise à travers des formations en gestion et un accompagnement à l’application des concepts en entreprise.
  • 2000 artisans, dont 1100 artisanes, ont été sensibilisés aux programmes de formation que suivent leurs apprentis en centre, de manière à améliorer l’encadrement dont bénéficient les jeunes en entreprise.
  • 12 centres de formation professionnelle privés ont été accompagnés en vue d’améliorer la gestion de leur activité. Ils ont été appuyés à se constituer en un réseau interdépartemental afin de mieux faire entendre leurs préoccupations au niveau national. Ils bénéficieront également d’équipements pour améliorer la qualité de la formation.
  • Les principaux cadres des trois ministères concernés (Ministères en charge de la Formation professionnelle; du Travail et de la Fonction publique; et de l’Alphabétisation et de l’Artisanat) ont renforcé leurs compétences en matière de formation professionnelle continue et par apprentissage, et de reconnaissance des acquis de l’expérience.
  • Ils ont été accompagnés à clarifier le cadre national de certification, notamment relatif aux diplômes de l’apprentissage.

Pour en savoir plus

Présentation détaillée du projet

Retour