Accueil » Projets » Programme d’Appui au Renforcement de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en Guinée / Amélioration des capacités des organisations des filières riz et huile de palme
PARSAN-G/Acorh

Programme d’Appui au Renforcement de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en Guinée / Amélioration des capacités des organisations des filières riz et huile de palme

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2013 30/06/2015 873452 € Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Sud : Maison Guinéenne de l'Entrepreneur (MGE)

Projet

Les objectifs généraux du présent projet Parsan-G/ACORH-GF sont de contribuer à la croissance agricole, à la réduction de la pauvreté et à la souveraineté alimentaire en Guinée, et donc à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les 4 zones d’intervention du projet que sont les préfectures de N’Zérékoré (zones de N’Zérékoré et de Gouécké), Lola et Beyla (zone de Sinko). L’objectif spécifique est d’accroitre la production et la commercialisation du riz « net » et de l’huile de palme et les connaissances et l’état nutritionnels des ménages des zones concernées.

La mise en œuvre du projet est assurée par le Gret en partenariat avec la MGE. L’expérience acquise en matière de formation des groupements de l’aval et la connaissance des règles et lois qui prévalent en Guinée sont un enrichissement pour le projet ACORH. De son côté, le GRET apporte une compétence avérée en matière d’appui à la production (conseil agricole, expérimentations, stockage), d’organisation de filières et une formation dans la pratique du partenaire à la gestion de projet et aux procédures bailleur. Le rôle principal de la MGE est la réalisation des activités d’appui aux acteurs de l’aval des filières (renforcement des organisations, expérimentation de malaxeur et presses à huile, diffusion de l’étuvage amélioré, formation en gestion,…). Son autre rôle, conjointement avec l’équipe GRET, est la mise en œuvre des activités visant la structuration des filières.
D’autres conventions de partenariat technique sont nouées en cours d’action, avec des services déconcentrés de l’Etat et et des organisations paysannes faitières (Feproriz, Fereppah) afin d’assurer certaines activités (formations, appui/conseil, appui institutionnel…).

1700 groupements et unions (plus de 3000 ménages) reçoivent des appuis du projet en Guinée forestière : 55 organisations de producteurs de riz, 67 organisations de décortiqueurs et d’étuveuses, 22 groupements de planteurs et 26 d’extracteurs et commerçantes. Le projet a appuyé l’élaboration concertée d’un guide de bonnes pratiques de l’ huile de palme rouge validée par les acteurs privés et publics lors d’un atelier national le juin 2015. Il a également permis l’élaboration d’un guide de bonnes pratiques pour le riz net et une charte nationale de qualité signée par les ministres de l’Agriculture, de l’Industrie et du Commerce, publiée en mars 2015 au Journal officiel

 

 

Retour