Accueil » Projets » Production locale et commercialisation d’aliments nutritionnels pour prévenir la malnutrition, Afrique de l’Ouest

Production locale et commercialisation d’aliments nutritionnels pour prévenir la malnutrition, Afrique de l’Ouest

Projet de terrain

Date de début Date de fin Budget Financement
01/11/2015 30/04/2017 249895 €

Partenaires

Partenaire(s) Sud : cedeao

Projet

En Afrique de l’Ouest, les statistiques sur la mortalité des enfants de moins de cinq ans sont parmi les plus élevés au monde. Plus d’un quart des enfants de moins cinq ans souffre de malnutrition infantile. Cette malnutrition qu’elle soit aiguë, chronique ou liée à des carences en micronutriments entraîne des conséquences dévastatrices sur la santé et l’apprentissage des enfants, et par conséquent sur le développement économique des pays. Chaque année, environ 600 000 enfants de moins de cinq ans meurent dans la région de causes liées à la malnutrition. Cette situation contribue à 35% de tous les décès d’enfants dans la région.

Positionnement du projet

Dans le cadre du programme d’Appui à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l’Ouest (PASANAO), le Gret en partenariat avec l’IRD a démarré en novembre 2015 un projet financé par la CEDEAO visant à stimuler des initiatives innovantes autour de la production locale et la mise sur le marché d’aliments nutritionnels de qualité pour la prévention et le traitement de la malnutrition maternelle et infantile au Mali, Niger, Bénin et Burkina Faso.

Le projet proposé permettra :

  • d’une part, de capitaliser sur les expériences actuelles et d’identifier les freins et les moteurs des dynamiques de production, de commercialisation et de promotion des aliments nutritionnels locaux (préventifs et curatifs), en se basant sur l’expérience de quatre pays (Burkina Faso, Mali, Niger et Bénin).
  • d’autre part de soutenir des innovations en matière de production et de commercialisation de nouveaux produits (farines pour les malnutris aigüs modérés, bouillies fortifiées prêtes à consommées, complément fortifié pour les femmes en âge d’avoir des enfants), en matière de qualité (via l’élaboration et la promotion de normes), et de structuration des acteurs du secteur privé impliqués dans la nutrition (via notamment le mouvement SUN).
Retour