Accueil » Projets » Renforcement de la sécurité alimentaire dans les zones enclavées du Nord de la Guinée ( RE SA NORD 2)
RE SA Nord 2

Renforcement de la sécurité alimentaire dans les zones enclavées du Nord de la Guinée ( RE SA NORD 2)

Date de début Date de fin Budget Financement
01/04/2013 30/03/2016 2 016 824 € UE

Partenaires

Partenaire(s) Nord : CCFD

Partenaire(s) Sud : FPFD

Projet

Le projet actuel s’inscrit dans la continuité du projet de Renforcement de la Sécurité Alimentaire dans les zones enclavées du Nord de la Guinée (RESA Nord 1), mis en œuvre dans les préfectures de Gaoual, Koundara et Mali et financé par la Facilité Alimentaire/UE de décembre 2009 à octobre 2011. Cette nouvelle phase du projet est financée dans le cadre du Programme de renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Guinée (PARSAN-G) de l’UE, qui vise le renforcement de la sécurité alimentaire, la croissance agricole et l’amélioration de la situation nutritionnelle en Guinée.

Ce projet vise à développer des actions plus structurantes en agissant de manière plus équilibrée sur les trois piliers de la sécurité alimentaire à savoir la disponibilité, l’accessibilité et l’utilisation. L’objectif du projet est de permettre aux Organisations Paysannes de contribuer à la souveraineté alimentaire ainsi qu’à la réduction de la pauvreté et de la malnutrition dans le Fouta Djallon. L’approvisionnement ciblé en intrants (semences, engrais) et en matériels agricoles, la réalisation d’aménagements hydro-agricoles conjugués à un accompagnement technique rapproché au profit de près de 16 000 paysans structurés en 10 Unions contribueront à un fort développement de la capacité de production locale. La promotion de ces filières (riz, maïs, maraîchage) viendra soutenir le développement du secteur agricole et renforcer son rôle moteur dans le développement économique et social régional, par la création d’emplois et la diversification des revenus des ménages.

Enfin, sur la base d’un diagnostic mené dans les zones d’intervention, une stratégie de changement de comportement en faveur de meilleurs pratiques d’alimentation et de soins des ménages (et plus spécifiquement des jeunes enfants et de leurs mères) sera définie, mise en œuvre et évaluée.

Retour