Accueil » Projets » Renforcement des médias audiovisuels en Afrique Centrale
REMAC

Renforcement des médias audiovisuels en Afrique Centrale

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2007 31/12/2009 910107 € Ambassade du Canada, SCAC de l'Ambassade de France à Kinshasa, Union européenne ( UE )

Partenaires

Partenaire(s) Nord : Centre de Formation des Journalistes (CFJ)

Partenaire(s) Sud : CNC (Conseil national de la communi, En RDC : HAM (Haute autorité des médias) OMEC (Observatoire des médias congolais), JED (Journalistes en danger). Au Congo : CSLC (Conseil supérieur de la liberté de la communication), OCM (observatoire des medias)

Projet

La liberté d’information et d’expression est un facteur qui contribue à garantir un dialogue démocratique apaisé et une participation de la société civile aux processus de transition démocratique. Cette liberté d’expression ne peut s’exercer que s’il coexiste des médias responsables et professionnels, dans un secteur structuré et indépendant. Or, malgré de réels efforts, les médias du Rwanda, de la République Démocratique du Congo, du Congo-Brazzaville et du Burundi manquent de cohésion, d’indépendance et de techniques professionnelles. Le projet de renforcement des médias audiovisuels permet d’appuyer le professionnalisme de ces médias audiovisuels publics et privés, et de participer à la structuration du secteur. Cette structuration, en particulier la radio, permet (1) de contribuer à un dialogue politique décrispé entre la société civile, l’Etat et les médias ; et (2) que les médias participent pleinement au déroulement apaisé des processus démocratiques. Pour cela, le projet s’articule en trois volets : la structuration du secteur médiatique, la mise en place d’un dispositif d’autorégulation des médias opérationnels, et le renforcement des capacités de production par des formations.
Retour