Accueil » Projets » Soutenir l’entreprenariat féminin dans la lutte contre la malnutrition au Burkina Faso, Cambodge et Myanmar

Soutenir l’entreprenariat féminin dans la lutte contre la malnutrition au Burkina Faso, Cambodge et Myanmar

Date de début Date de fin Budget Financement
30/03/2014 30/06/2015 300000 € Cartier Philanthropy, Find

Partenaires

Partenaire(s) Nord : IRD

Partenaire(s) Sud : ASEFF, Burkina Agricole, Ecoprix, Faso Riibo, Gold Power (Myanmar), PPM (Cambodia), Unités Misola

Projet

Neuf millions d’enfants meurent avant l’âge de cinq ans chaque année dans le monde. La malnutrition est la cause d’un décès sur deux. Dans la plupart des cas, elle est due à une alimentation de faible qualité et à des pratiques d’hygiène et de soins inadaptées. L’absence sur le marché d’aliments de complément bon marché et de qualité fait que les familles rencontrent de grandes difficultés à nourrir leurs enfants correctement.

Depuis 20 ans, le Gret mène le programme Nutridev de lutte contre la malnutrition des jeunes enfants dans 8 pays, conçu avec l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Son approche repose sur la production locale et la commercialisation d’aliments de complément au lait maternel pour les enfants de 6 à 24 mois, la sensibilisation aux bonnes pratiques d’alimentation, d’hygiène et de soins et le renforcement de l’accès aux soins de qualité.

L’innovation

Avec cette initiative soutenue par Find en partenariat avec la Cartier Philanthropy , le Gret a testé dans trois pays, au Burkina Faso, au Myanmar et au Cambodge, un modèle d’entrepreneuriat féminin innovant pour lutter contre la malnutrition.

Le projet et ses résultats

Ce modèle, inspiré de l’expérience d’entrepreneuriat social du Gret à Madagascar (Nutri’zaza), est basé sur la mise en place par des femmes entrepreneurs d’un dispositif de vente d’une bouillie fortifiée prête à consommer dans des quartiers vulnérables péri-urbains afin de prévenir la malnutrition des enfants de 6 à 24 mois.

  • Au Burkina Faso, les actions ont permis de continuer à consolider et à améliorer le dispositif mis en place depuis 2005 à Ouagadougou : Laafi benre. Il a permis de distribuer en 1 an 55 000 repas à 1 500 enfants via un réseau de distribution de proximité. 12 femmes ont ainsi gagné une activité génératrice de revenus et amélioré leur position au sein de leur communauté.
  • Au Cambodge et au Myanmar un modèle similaire a été testé à Phnom Penh et à Yangon. Cette expérimentation a permis d’obtenir des premières leçons pour adapter le modèle innovant de commercialisation de proximité dans ces pays.

Deux documents de capitalisation ont été réalisés pour évaluer les résultats et diffuser les leçons apprises dans chaque pays.


Des femmes entrepreneures pour lutter contre la… par Gret-videos

Retour