Accueil » Projets » La téléphonie mobile au service de l’insertion professionnelle en Mauritanie
Mobim

La téléphonie mobile au service de l’insertion professionnelle en Mauritanie

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2014 30/06/2015 50000 € Find

Projet

En Mauritanie, le taux de chômage atteint près de 31,2% et touche majoritairement les jeunes et les femmes. L’insertion socioprofessionnelle des jeunes est devenue une priorité des autorités publiques mais l’efficacité des activités d’insertion reste encore limitée par des pratiques traditionnelles d’information et de communication (panneau d’affichage, bouche à oreille). Depuis 2008, le Gret travaille à travers le projet Cap insertion sur l’insertion professionnelle de jeunes de 15 à 35 ans, habitant les quartiers périphériques de Nouakchott.

De février à juin 2015, avec le soutien de Find et en s’appuyant sur l’utilisation de l’application FrontlineSMS, le Gret a testé un dispositif de services d’information et de communication via téléphonie mobile afin de renforcer les services d’insertion socio-professionnelle au sein d’une des antennes de Cap insertion.

L’équipe d’animateurs de l’antenne de Sebkha a mené différentes campagnes d’information auprès de leurs 800 abonnés. L’objectif était de mesurer comment ce dispositif de téléphonie mobile pouvait améliorer l’efficacité et la rapidité de l’insertion professionnelle à travers la diffusion d’information (offres d’emplois, de stages, d’apprentissages).

Durant cette période d’expérimentation, 16 campagnes d’information ont été menées et ont permis l’émission de 2800 messages auprès des abonnés de l’antenne. Ces campagnes ont porté aussi bien sur des informations générales destinées à tous, que sur la diffusion ciblée d’annonces d’emploi ou l’invitation personnalisée à des formations ou des réunions d’information. Ainsi, en deux mois, la fréquentation de l’antenne a augmenté de 16% et le taux de participation aux campagnes demandant des réponses (sondages) a été de plus de 63% montrant à la fois l’intérêt que les jeunes abonnés de l’antenne ont pu avoir envers les informations diffusées et leur bonne maitrise du support mobile.

Cette expérimentation a permis de montrer que l’usage de la téléphonie mobile dans les activités d’accompagnement à l’insertion professionnelle peut être source d’effet multiplicateur.

Retour