Accueil » Projets » Une marque collective pour valoriser le riz de mangrove en Guinée

Une marque collective pour valoriser le riz de mangrove en Guinée

Date de début Date de fin Budget Financement
01/01/2013 31/12/2014 50000 € Find

Projet

Le riz de mangrove ou le Bora Malé:

La culture du riz est la principale activité agricole de Guinée Conakry et la base de l’alimentation du pays. Elle couvre plus de la moitié des surfaces cultivées du pays. La Guinée est l’un des principaux pays rizicoles d’Afrique, sans pourtant parvenir à couvrir les besoins de base de sa population.

Le riz étuvé de mangrove, appelée « Bora Malé » en Sousou (« riz de boue», ou « de vase »), est issu d’une riziculture pluviale inondée, non irriguée, qui est développée en Guinée Maritime dans les plaines et les îles des estuaires inférieurs soumises à la submersion des grandes marées

Ce riz est très apprécié des guinéens et se vend plus cher que les autres riz locaux et que le riz importé. En effet, le mode de culture, les variétés utilisées, résistantes au sel mais aussi les techniques de transformation associées (étuvage à l’eau ou à la vapeur du paddy avant décorticage) lui confèrent des caractéristiques visuelles, organoleptiques et une image qui expliquent sa renommée.

Vers une labellisation pour valoriser le Bora Malé au niveau local:

Alors que le riz de mangrove n’est pas une culture de rente en tant que telle, car il est surtout destiné à l’autoconsommation des ménages de la zone de production, sa demande est pourtant très supérieure à l’offre sur les marchés urbains. Il dispose d’un potentiel de vente très important auprès d’une clientèle diversifiée. Les acteurs de la filière sont conscients de la préférence des consommateurs pour le riz de mangrove, et que la compétitivité du riz ne repose pas seulement sur le prix et la productivité de la riziculture mais aussi sur la qualité.

Avec le soutien de Find, le Gret teste un dispositif de gestion et de promotion d’une marque collective interprofessionnelle « Bora Malé » pour s’assurer que la plus-value liée aux caractéristiques et à la qualité du produit revienne bien aux acteurs de la filière et les incite à investir. Le Gret et ses partenaires ont appuyé la définition concertée d’un cahier des charges et d’un dispositif de gestion, de contrôle et de promotion de la marque collective. Fin 2014, le Réseau Bora Malé, association interprofessionnelle réunissant des représentants de producteurs, étuveuses, décortiqueurs et commerçants de riz de mangrove, a été créé.

 

La valorisation du riz de mangrove à travers la mise en place d’une marque collective permettra:

  • d’apporter des revenus de nombreux ménages ruraux impliqués dans la production, la transformation et la commercialisation de ce produit, dont 80% des acteurs sont des femmes
  • d’appuyer le développement de l’agriculture familiale et contribuer à renforcer la sécurité alimentaire en Guinée
  • de préserver la biodiversité et limiter la déforestation incontrôlée des zones de mangrove, qui constituent des zones de pêche importantes et permettent de protéger le littoral des marées et des catastrophes naturelles

La mise en place d’une marque collective pour un produit transformé est une première en Afrique, et la mise en place d’une organisation professionnelle, une première en Guinée.

 


Riz Bora Malé – Une marque collective pour… par Gret-videos

Retour