Accueil » Projets » Valorisation d’une plante envahissante en énergie propre et renouvelable
Typha Sénégal

Valorisation d’une plante envahissante en énergie propre et renouvelable

Date de début Date de fin Budget Financement
01/04/2016 31/07/2018 450000 € Cartier Philanthropy, Find

Partenaires

Partenaire(s) Sud : ISET (Institut Supérieur d'Enseignement Technologique), Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal

Projet

Le charbon de typha : une solution pour lutter contre la déforestation et la précarité énergétique

Au Sénégal, l’utilisation massive de bois et de charbon de bois comme source d’énergie cause la coupe de 2,5 millions d’arbres chaque année. A eux seuls, les ménages consomment 350.000 T de charbon de bois par an, aggravant la pression sur les ressources forestières et la dégradation de la couverture végétale.

Le typha australis est un roseau à croissance rapide qui prolifère depuis 1986 dans le bassin du fleuve Sénégal, suite à la construction des barrages de Diama et Manantali. L’envahissement massif du milieu par le Typha australis étouffe la biodiversité, et barre l’accès au fleuve et à ses ressources des populations riveraines.

Ce projet a pour finalité la mise en place d’une filière locale de charbon vert : le charbon de typha, un combustible propre et renouvelable. Il s’agit d’adapter à la région de Richard Toll au nord du Sénégal l’expérience du projet Typha en Mauritanie (2011-2016).

Résultats attendus:

  • 6 petites unités de production de charbon de Typha sont opérationnelles et gérées par des travailleurs locaux enfin de projet.
  • 200 personnes bénéficient directement de cette activité économique en termes d’emploi et de revenu complémentaire (fauchage, séchage, mélange et briquetage).
  • Le produit est adapté pour répondre au mieux à la demande au Sénégal ; le processus de fabrication est optimisé
  • Le charbon typha est accepté ; il devient le charbon majoritairement utilisé dans sa zone de production
  • 5 000 personnes – en particulier des femmes – utilisent une énergie plus propre pour la consommation des ménages.
  • L’autonomie énergétique de la région est augmentée grâce à l’adoption de cette nouvelle source d’énergie par au moins 50% des ménages.
  • 6 villages retrouvent un accès à l’eau pour leurs activités agricoles et pastorales.
  • Les enseignements du programme sont capitalisés et diffusés, et les institutions sénégalaises prennent part à la promotion du charbon de Typha

 

Retour