Accueil » Publications » Du champ à l’assiette : comment le secteur agricole peut-il contribuer à la lutte contre la sous-nutrition ?

Du champ à l’assiette : comment le secteur agricole peut-il contribuer à la lutte contre la sous-nutrition ?

Auteur(s) : note rédigée par le Gret et ACF
Lieu d'édition Editeur Date d'édition
Paris Coordination Sud 2014/02
électronique - 4 p.
Langu(e)s : Français
Télécharger la publication :
Résumé

La nutrition n’est pas seulement un problème de santé publique, c’est un droit humain fondamental et un enjeu global de développement. Alimentation, santé et hygiène, accès à l’eau et à l’assainissement, éducation, bien-être familial, promotion des femmes et protection sociale : afin de lutter contre la sous-nutrition, toutes ces dimensions sont nécessaires. Aucune, prise séparément, n’est suffisante. Parce qu’elle requiert les efforts conjoints d’un grand nombre de secteurs et nécessite d’être abordée dans une approche multisectorielle, la nutrition a longtemps été une grande oubliée des politiques de développement. La persistance de niveaux élevés de sous-nutrition est un signe flagrant de manque d’accès aux droits humains fondamentaux. Cependant, la nutrition fait aujourd’hui l’objet d’une attention croissante au niveau international, notamment dans le secteur agricole où se multiplient les initiatives cumulant des objectifs agricoles, alimentaires et nutritionnels. Qu’en est-il vraiment ? Comment l’agriculture peut-elle améliorer sa contribution à la lutte contre la sous-nutrition ?


Retour