Accueil » Publications » Financer les services essentiels des villes du Sud : quelle équation socio-politique ? Partage du coût global de long terme du service d’eau potable de Vientiane (Laos)
Ouvrage

Financer les services essentiels des villes du Sud : quelle équation socio-politique ? Partage du coût global de long terme du service d’eau potable de Vientiane (Laos)

Auteur(s) : Martin Leménager, Frédéric Naulet, sous la coordination de Claude de Miras
Lieu d'édition Editeur Date d'édition
Nogent-sur-Marne Gret 2016/04
électronique, Imprimé - 128 p.
Télécharger la publication :
Résumé

Cette étude est consacrée aux questions de gouvernance urbaine au Sud, traitée sous l’angle du financement des services d’eau potable. En s’appuyant sur le cas de la Société des Eaux de Vientiane au Laos, elle vise à comprendre comment les transformations urbaines, ainsi que les conditions socio-politiques et institutionnelles locales, influent sur les modalités de financement des services d’eau potable.

Elle propose d’analyser le coût global de long terme du service d’eau et la dynamique historique de son partage entre les différentes parties concernées : usagers, Société des Eaux, bailleurs de fonds, entreprises privées, État, municipalité, etc. Elle explore de quelles manières les interactions entre ces acteurs et l’environnement institutionnel dans lequel celles-ci se déploient déterminent l’équilibre économique de la Société des Eaux. Pour cela, après une description sommaire du fonctionnement de l’entreprise, l’étude décrit son modèle de financement pour mettre en lumière quelques-uns des ressorts institutionnels et socio-politiques à l’origine des équilibres économiques observés.

Cette étude s’inscrit dans un programme de recherche piloté par l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et financé par la Fondation de l’Institut pour le développement durable et des relations internationales (Iddri). Elle a été conduite par le Gret en mobilisant une partie du matériau collecté entre 2009 et 2012 au cours d’une mission d’assistance technique à la Société des Eaux de Vientiane, financée par l’Agence française de développement (AFD) et le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (Sedif).

 


Retour