Accueil » Publications » Gouvernance partagée des aires protégées à Madagascar – Quel contenu donner à la cogestion ? Retours d’expériences du projet Hafafi d’appui à la création des aires marines et côtières protégées d’Ankivonjy et d’Ankarea
Ouvrage

Gouvernance partagée des aires protégées à Madagascar – Quel contenu donner à la cogestion ? Retours d’expériences du projet Hafafi d’appui à la création des aires marines et côtières protégées d’Ankivonjy et d’Ankarea

Auteur(s) : Aurélie Vogel, Judicaël Fétiveau, Sophie Groeber, Sébastien Desbureaux
Lieu d'édition Editeur Date d'édition
Nogent-sur Marne Gret 12/2017
électronique, Imprimé - 136 p.

N° ISBN : 978-2-86844-316-8
Télécharger la publication :
Résumé
Le projet Hafafi « Biodiversité, développement et gouvernance locale : vers un modèle pour les nouvelles aires protégées marines et côtières de Madagascar », conduit d’avril 2013 à juillet 2017, avait pour objectif la mise en place d’une gouvernance locale et de mécanismes de cogestion des ressources naturelles de deux aires marines protégées à Ankarea et Ankivonjy. Ce document restitue les réflexions sur les modalités d’appui aux populations de ces aires protégées, apporté par l’ONG Wildlife Conservation Society, relatives à la mise en place d’une gouvernance « partagée » de l’accès aux ressources naturelles protégées. Cette capitalisation développe tout d’abord une partie théorique faisant le point sur les politiques de décentralisation des ressources naturelles à Madagascar, en explicitant comment la gouvernance « partagée » s’insère dans le cadre juridique malgache. Deux autres parties présentent ensuite des analyses plus empiriques fondées sur des travaux d’enquêtes au sujet de la cogestion pratiquée par les différentes parties prenantes et sur les modalités concrètes d’implication des populations et du partage du pouvoir local dans la cogestion des deux aires marines protégées. Ce document se conclut par des pistes d’action adressées aux différentes parties prenantes (ministères, délégataires, services techniques déconcentrés, collectivités territoriales, bailleurs, etc.) impliquées dans la création et la gestion des aires marines protégées, ainsi que par des recommandations spécifiques aux aires protégées d’Ankivonjy et d’Ankarea. Produit dans le cadre d’une facilité d’innovation sectorielle pour les ONG (Fisong) de l’Agence française de développement (AFD), ce document s’adresse initialement aux partenaires techniques et financiers du projet Hafafi . Toutefois, en traitant de la gestion communautaire des ressources naturelles et des modèles de gestion participative, il peut également enrichir une réflexion plus large sur la mise en oeuvre des aires protégées de catégories V et VI, qui combinent installations humaines permanentes et exploitation durable des ressources naturelles.

Retour