Accueil » Publications » Le commerce équitable en France en 2007. Synthèse de l’étude commanditée par le ministère des Affaires étrangères et européennes et par la Plate-forme pour le commerce équitable sur le commerce équitable en France durant l’année 2007 et réalisée par le Gret de mars à octobre 2008
Etude/Document de travail

Le commerce équitable en France en 2007. Synthèse de l’étude commanditée par le ministère des Affaires étrangères et européennes et par la Plate-forme pour le commerce équitable sur le commerce équitable en France durant l’année 2007 et réalisée par le Gret de mars à octobre 2008

Auteur(s) : Alpha, Arlène; François, Martine; Lagandré, Damien; Stoll, Julie
Organismes auteurs : Gret
Lieu d'édition Editeur Date d'édition
Paris Ministère des Affaires étrangères et européennes. DGCID 2008
électronique - 36 p.
Langu(e)s : Français
Télécharger la publication :
  • Publication à télécharger : 08856
Résumé
Le commerce équitable est un concept relativement nouveau en France. Il est en forte croissance. En 2000, moins de 10 pour cent de la population déclarait connaître le commerce équitable, en 2007, ils sont 82 pour cent. En 2007, un état des lieux a été dressé à partir de différentes sources de données (qualitatives et quantitatives) afin d'opérer des recoupements et des analyses croisées. Les enseignements apportés montrent que le secteur du commerce équitable est dynamique avec la création de nouvelles structures et de nouvelles filières qui génèrent une croissance du chiffre d'affaires qui atteint 241 millions d'euros en 2007. Certains produits comme le café connaissent un palier dans leur développement, d'autres, au contraire, nouvellement commercialisés, sont en pleine croissance, comme le coton. Les Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) sont devenues ces dernières années des acteurs incontournables du commerce équitable en France. La confiance des consommateurs est encore à consolider car même s'ils se sentent proches du concept du commerce équitable, beaucoup disent manquer d'informations et pensent que des abus peuvent survenir notamment de la part des GMS ou des grandes entreprises.

Retour