Accueil » Publications » Quelle concertation pour améliorer les services publics en Afrique ? L’expérience du programme Agora

Quelle concertation pour améliorer les services publics en Afrique ? L’expérience du programme Agora

Auteur(s) : Emilie Barrau (Gret) claire Ruault (Gerdal) Amadou Barry (Laboratoires Citoyennetés), Zoé Vauquelin(Gret/Laboratoires Citoyennetés)
Organismes auteurs : Gerdal, Gret, Laboratoires Citoyennetés
Lieu d'édition Editeur Date d'édition
Nogent-Sur-Marne Gret 2012/11
électronique, Imprimé - 4 p.
Télécharger la publication :
Résumé

Depuis une vingtaine d’années, des processus de décentralisation sont en cours dans quasiment tous les pays d’Afrique de l’Ouest, visant à renforcer la démocratie locale et améliorer la délivrance de services de base. Ces processus cherchent à impliquer les acteurs locaux dans le fonctionnement des services publics et le développement de leur territoire. Des démarches participatives sont menées tous azimuts pour produire des planifications dites « concertées », censées guider l’action publique locale. Souvent mises en oeuvre pour répondre aux injonctions de politiques nationales ou de bailleurs de fonds, plus qu’à une volonté et une prise d’initiative des acteurs locaux, ces démarches sont aujourd’hui remises en cause. Elles se traduisent en effet souvent par des approches standardisées, sans réelle réflexion sur les objectifs et les méthodes les plus adaptées aux contextes et enjeux.

Leurs produits sont alors peu utiles à l’action (plans de développement communaux, plans d’action, etc.), car très généraux, sans priorités définies, et irréalistes par rapport aux moyens existants pour les mettre en oeuvre. Pourtant, la question de l’implication des acteurs est clé pour le fonctionnement d’un service. Il est donc nécessaire de réfléchir aux principes et méthodes de la concertation pour redonner du sens à ces approches et en faire de réels outils de réflexion et d’action au service d’objectifs cohérents.

Le Gret et ses partenaires, Cuf, le Gerdal et le Laboratoires Citoyennetés, tirent les premiers enseignements de l’expérience de concertation expérimentée dans le cadre du programme Agora au Burkina Faso.


Retour