Accueil » Thématiques » Eau potable, assainissement, déchets

En raison du rôle fondamental qu’ils jouent dans la fabrique des villes, les services d’eau potable, d’assainissement et de gestion des déchets sont au cœur des politiques de développement local. Condition pour améliorer les conditions de vie des populations, leur extension renvoie à des enjeux de performance des territoires et d’équité sociale.

En dépit des investissements consacrés aux services d’eau potable, d’assainissement et de gestion des déchets, les résultats obtenus demeurent insatisfaisants au regard des objectifs d’universalisation de l’accès aux services. Les prescriptions de politiques publiques se sont succédées sans parvenir à répondre de manière définitive aux problèmes de financement et de gouvernance des services. Les défis à relever restent nombreux pour atteindre un accès universel aux services d’assainissement, de gestion des déchets et d’eau potable. Les déclarations faites à l’occasion du 6e Forum mondial de l’eau de Marseille en 2012 ne suffisent pas, des financements accrus et des politiques sectorielles plus inclusives sont nécessaires.
Depuis 30 ans, le Gret contribue à améliorer les conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement. Son action reste guidée par une même finalité : garantir à tous un accès équitable et durable à des services de qualité. Fondés sur des efforts d’innovation, les projets du Gret répondent à des exigences d’adaptation au contexte local. Les méthodes combinent renforcement des acteurs dans l’exercice de leur mission (maîtrise d’ouvrage, gestion, et régulation des services), organisation à différentes échelles de modèles de gouvernance pluri-acteurs, et élaboration de solutions techniques, financières, organisationnelles, à partir des dynamiques locales.


  • La Banque Mondiale a confié au consortium Hydroconseil et Gret la réalisation d’une étude d'analyse des filières de valorisation et du recyclage informel des déchets à Nouakchott. Les objectifs de l’étude sont : Avoir une meilleure compréhension de la chaîne de valeur ...


  • La moitié des habitants de Port-au-Prince vivent dans des quartiers où les services d’assainissement sont soit inexistants soit défaillants. Cette situation est à l’origine des crises répétées de choléra, et du nombre important de maladies à contamination féco-orales. C’est ...


  • Depuis 2010, les communes de Creil en France et de Nabadji Civol au Sénégal entretiennent une relation de coopération décentralisée autour d'un programme axé sur l'appui institutionnel pour des politiques innovantes de développement local, une réflexion commune sur des thématiques ...


  • En zone Sahélienne, malgré une baisse générale de la pluviométrie, on constate des épisodes pluvieux plus intenses générant une augmentation des ruissellements. On parle alors de "paradoxe sahélien". De nombreuses agglomérations et villes secondaires de la région sont touchées, ...


  • Monywa/Eau 47 |

    Establishing water supply cooperation in Monywa (Myanmar)


    15/08/2015 - 31/01/2016

    The project consists in supporting a French water and sanitation utility, the Syndicat EAU47, to establish a decentralized cooperation with Monywa Township, in the Dry Zone of Myanmar. The creation of this long-lasting relationship between two local authorities ...


  • La prestation consiste à assister le Syndicat EAU47 pour la préparation d’une coopération décentralisée entre le Syndicat EAU47 et la Ville de Moniwa (Myanmar). Cette coopération a pour but d’établir une relation durable entre les deux collectivités, appliquée aux ...


  • GBVV-2 |

    Gestion des boues de vidange à Vientiane


    Laos | 01/08/2015 - 30/04/2018

    Le marché de la vidange des fosses est en plein essor à Vientiane mais déversées actuellement illégalement, les boues ne sont pas traitées, ce qui engendre des risques et nuisances sanitaires et environnementaux pour les habitants de la ...


  • La municipalité de Vientiane au Laos est confrontée depuis plusieurs années à une croissance urbaine et démographique que les pouvoirs publics parviennent très difficilement à maîtriser. Dans ce contexte, le réseau d'eau potable de la ville doit s'étendre vers les ...


  • La prestation concerne les systèmes d'approvisionnement en eau potable de deux localités situées dans le département du Pool. Ces systèmes ont été mis en place par les services techniques du Ministère de l'Energie et de l'Hydraulique (MEH) dans le cadre d'un programme piloté par ...


  • Depuis plus de 10 ans, le Gouvernement du Royaume du Cambodge s'attèle à l'amélioration de l'accès à l'eau potable. Le Ministère de l'Industrie et de l'Artisanat qui supervise la gestion des systèmes d'eau de type distribution en réseau ...


Enseignement/recherche

France : Université AgroParistech, Laboratoire d’étude et de recherche sur l’économie, les politiques et les systèmes sociaux de l’Université de Toulouse, Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, Ecole Nationale des Sciences de l’Ingénieur de Limoge, Centre Francophone de Recherche Partenariale sur l’Assainissement, les Déchets et l’Environnement.
Haïti : Université Quisqueya,

Institutions publiques et collectivités locales

Laos : Département de l’Habitat et de la Planification urbaine (DHUP), bureau de régulation de l’Eau Potable (WASRO), Société des Eaux de la Capitale Vientiane (NPNL), Municipalité de Vientiane, provinces de Vientiane, de Bolikhamxay et de Xayabouri;
Sénégal : Agences régionales de Développement (ARD) et directions régionales de l’Hydraulique et de l’Assainissement (DRHA) de Louga, de Saint Louis, de Tambacounda et de Matam, Municipalité de St Louis, Conseil Régional de Saint Louis, Ministère en charge de l’Hydraulique;
Cambodge : Ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, Régie des eaux de Kampot, Administrations Provinciales de Kampot, Kandal, Takeo et Kratie ;
Mauritanie : Autorité de régulation de l’eau, communes d’Aleg, Boghé, Dar El Barka, Keur Macène, Magtaa Lahjar, N’Diago, Nouakchott, Rosso, Tekane, Ministère chargé de l’Environnement et du Développement Durable, Direction Nationale de l’Hydraulique, Directions Régionales de l’Hydraulique et de l’Assainissement du Trarza et du Brakna ;
Madagascar : ministère de l'Eau, Jirama, Autorité nationale de l'Eau et de l'Assainissement (Andea), Directions régionales de l'eau de l'Atsinanana, du Vakinankaratra et de l’Analan’jirofo, les communes d'Ambohibary, Anjoma Ramartina, Ambohimasina, Ambano, Ambohidranandriana, Ampetitatafika (Analamanga), Foulpointe, Mahatsara, Mahambo et Sainte-Marie.
Haïti : mairie de Port-au-Prince, mairie de St Louis, CTE RMPP, Direction nationale de l’Eau potable et de l’Assainissement, Office régional de l’eau potable et de l’assainissement (Sud et Ouest) ;

Opérateurs/ONG/Bureaux d’études

Burkina Faso : Adae et Fauereb ;
Cambodge : VBNK, SCE ;
Haïti : CAEPA St Louis du Sud, Komite Dlo de Port-au-Prince, Fekod, Snelak ;
Madagascar : Frères Saint Gabriel et Taratra, Enda ;
Laos : WTA, SCE ;
Mauritanie : GIE Zazou, Tenmiya et Ecodev ;
France : Aquassistance, Waterdev, Le Partenariat;

Collectifs et Réseaux

France : Coalition Eau, PS Eau, PFVT.
Laos : Sous-groupe de travail sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH)
Madagascar : comité Diorano WASH, réseau Ran’Eau

Entreprises

Veolia, Suez-Environnement.