Accueil » Thématiques » Services aux entreprises formation professionnelle » La formation par apprentissage, un levier d’insertion professionnelle pour les jeunes au Sénégal

La formation par apprentissage, un levier d’insertion professionnelle pour les jeunes au Sénégal

La formation par apprentissage, un levier d’insertion professionnelle pour les jeunes au Sénégal

Au Sénégal, où 55 % de la population a moins de 20 ans, de nombreux jeunes sortent précocement du système scolaire, sans diplôme ni qualification. En parallèle, l’offre de formation accessible pour ces publics peu ou non scolarisés est faible dans le pays. Comment améliorer l’accès à l’emploi des jeunes Sénégalais éloignés du marché du travail et sans qualification ?

Avec l’appui de Find, le Gret et Enda Graf Sahel ont développée deux nouvelles filières de formation par apprentissage dans des métiers para-agricoles, dans le cadre et en continuité du projet Adeter démarré en 2014 dans les régions de Saint-Louis et Dagana au Sénégal.

Cette nouvelle offre de formation professionnelle contribue à l’insertion professionnelle des jeunes sénégalais mais également au renforcement des artisans et des micro et petites entreprises para-agricoles de filières porteuses en amont et en aval de la production agricole.

En savoir plus sur le projet et ses résultats


Photo prise le 5 avril dernier lors de la visite d’Ousmane Alpha Dia, Directeur de l’apprentissage du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat.

Apprentis à l’œuvre dans l’atelier du maître artisan Lamine Ndiaye, à Richard Toll.

Dans l’atelier de Lamine Ndiaye, les activités d’apprentissage sont liées à la fabrication de machines agricoles.

Grâce au système dual, les apprentis passent 30 % de leur formation en centre de ressources et 70 % en atelier.

Sur l’hydrobase de Saint-Louis, Ndiaga Leye forme les jeunes aux moteurs hors-bord.

Le projet ADETER appuie également des groupements d’intérêt économiques (GIE). Le 26 avril, une tonne de mil a été livrée dans le village de Muit Gandiol au GIE Takku Ligey.

Présentes lors de la livraison, Rokhaya Gueye, présidente de la commission genre et leadership féminin au conseil départemental de Saint-Louis, et Fatou Khol, présidente du GIE Takku Ligey.

Le même jour, 9 autres GIE de la région de Saint-Louis ont chacun reçu 20 sacs de mil. Cette distribution d’intrants permettra aux femmes de développer et de poursuivre leurs activités.