Accueil » Thématiques » Microfinance et insertion professionnelle

En tant qu’instrument privilégié d’inclusion financière, la microfinance sert plus de 150 millions de personnes à faibles revenus dans le monde, notamment des micro et petites entreprises. Souvent informelles, ces entreprises jouent un rôle économique prépondérant dans les pays du Sud, sur le plan de l’emploi, de la création de richesses, et en tant que première voie de formation et d’insertion professionnelle des jeunes.

Face à des clients exclus du système bancaire traditionnel toujours plus nombreux, la microfinance continue sa croissance et tente d’offrir des services plus adaptés, incluant par exemple les technologies mobiles. Face à de récentes crises, ses acteurs ont été amenés à innover pour renouer avec sa mission sociale, à travers une réglementation appropriée et en matière de responsabilité sociale. Le Gret appuie depuis plus de 20 ans des institutions de microfinance (IMF) avec un positionnement d’investisseur pour plusieurs d’entre elles, pour renforcer leurs capacités, développer des produits financiers innovants et promouvoir leur responsabilité sociale. Il est aussi un acteur clé de diffusion des connaissances du secteur avec l’animation du portail www.lamicrofinance.org, et administrateur de Cerise qui travaille sur la recherche et la diffusion du suivi des performances sociales en microfinance.
Dans le domaine de l’appui à la petite entreprise et de la formation professionnelle, le Gret appuie depuis 20 ans l’élaboration de formations de qualité, adaptées au marché du travail local, en particulier du secteur informel, et articulées avec les enseignements formels existants. Depuis 2008, il teste la mise en place de dispositifs d’accompagnement des jeunes dans la définition de leur projet professionnel et leur recherche d’emploi. Un des enjeux est de consolider voire de créer des dispositifs sortant de logiques sectorielles, pensés en lien étroit avec les entreprises et les pouvoirs publics de manière à être durables.


  • Conception d'un programme de création d'entreprises dans la région de Jacmel. Conception d'un dispositif d'appui aux promoteurs (crédit, information technologique, assistance technique) articulé sur l'existence d'une association locale d'investisseurs (AJIA). ...


  • Enquête dans la zone de Phnom Penh / Kandal sur les besoins en formation relatifs aux métiers nécessitant des compétences en électricité, électronique et électrotechnique en vue de l'ouverture d'un centre de formation. ...


Institutions publiques et collectivités locales

Mauritanie : Inap-FTP, Ministère délégué auprès du Ministre de l’Education nationale chargé de l’emploi, de la formation professionnelle et des nouvelles technologies (MDEFPNT), Communauté urbaine de Nouakchott et mairies des périphéries de Nouakchott.
Opérateurs/ONG/Bureaux d’études
France : Cerise, CFSI, CIDR, Essor, Iram. Luxembourg : ADA. Belgique : ADG. Bénin : Bureau d’Appui aux artisans (BAA – Bénin). France :

Organismes professionnelles, groupements, organisations paysannes

Sénégal : RESOPP

Collectifs et Réseaux

Réseau international en ingénierie de la formation appliquée au développement local (Riifadel), Commission Éducation et formation professionnelle de Coordination SUD, groupe informel formation/insertion professionnelles.

Entreprises

Investisseurs et Partenaires/Société générale de Mauritanie/Apoyo Integral/Blue Orchard/Oikocredit

Désolé, aucune note de position n’est attachée à cette page.