Accueil » Volatilité des prix agricoles et sécurité alimentaire : réhabiliter le rôle des Etats
Publié le 18/10/2011

Volatilité des prix agricoles et sécurité alimentaire : réhabiliter le rôle des Etats

Développement agricole et sécurité alimentaireDéveloppement agricole et sécurité alimentaire

La population mondiale augmentera d’au moins deux milliards d’individus d’ici 2050, alors qu’un habitant de la planète sur sept ne mange déjà pas à sa faim. Dans ce contexte, il existe un consensus international sur l’importance vitale d’accroître la production agricole. Mais, pour cela, la question des prix agricoles est déterminante : le développement de l’agriculture suppose des prix moyens rémunérateurs et d’un niveau relativement stable afin de permettre aux agriculteurs de couvrir leurs coûts de production, de disposer d’un revenu suffi sant et d’investir en vue d’accroître leur productivité.

La libéralisation des marchés ne permet pas d’atteindre ces objectifs, tant du fait de la mise en concurrence d’agricultures disposant de conditions de productivité inégales, que du fonctionnement des marchés agricoles. Les récentes flambées des prix alimentaires mondiaux ont contribué au regain d’intérêt de la communauté internationale pour les questions agricoles. Mais contre la volatilité des prix, ses réponses ne sont pas à la hauteur des besoins, notamment pour l’agriculture familiale dont le rôle est central en termes de sécurité alimentaire, d’emploi et de protection des écosystèmes (Alpha, Castellanet, 2007).