Accueil » Le Gret plaide avec ses partenaires au Forum de l’eau
Publié le 15/03/2012

Le Gret plaide avec ses partenaires au Forum de l’eau

Troisième jour du Forum mondial de l’eau: le Gret poursuit son plaidoyer pour le développement solidaire lors des sessions officielles et parallèles, aux côtés de ses partenaires du Nord comme du Sud.

 

 

 

Le Gret impliqué dans les dynamiques collectives

Convaincu de l’importance d’agir ensemble avec les autres acteurs de la société civile pour mieux faire entendre la voix des populations du Sud, le Gret s’investit au sein du Forum de l’eau dans plusieurs dynamiques collectives : Effet Papillon, Coalition eau, Coordination SUD, réseau Projection, etc.

Mercredi 14 mars, le Gret est intervenu en tant que membre de la Coalition Eau, lors d’un side event sur « faire progresser le secteur de l’eau en Afrique: rôle et mobilisation des collectifs de la société civile »  organisé sur l’espace terres arides du Cari. Il a présenté les enjeux des alliances avec les collectifs d’organisations de la société civile africaine du secteur de l’eau et de l’assainissement. Le travail de la Coalition a porté sur l’identification des collectifs et les pistes de renforcement de leurs actions de plaidoyer. Des représentants de collectifs de la société civile, notamment le Spong, et les secrétaires généraux des ministères de l’Eau du Bénin et du Togo ont présenté leurs actions de terrain.

Le Gret a par ailleurs suivi les débats officiels sur l’eau agricole dans le cadre de l’ouverture de la session 2.2 sur la sécurité alimentaire, en tant que chef de file de la commission Agriculture et alimentation de Coordination SUD.

 

Les partenaires du Gret témoignent

Laos

Noupheuak Virabouth, vice-directeur Général du DHUP au Laos et maître d’ouvrage du programme Mirep du Gret, est intervenu  lors d’une session sur les mécanismes permettant de faciliter l’accès aux marchés de capitaux locaux. Il s’est exprimé sur la mobilisation du financement pour le développement et  fonctionnement des services d’eau et a présenté les enseignements tirés de l’’expérience Mirep au Laos s’appuyant sur la mise en oeuvre des mécanismes de subvention basée sur les résultats (« OBA ») et des fonds de garantie pour l’accès aux prêts bancaires des petits opérateurs.

 

Daophet Bouapha, représentant de la NPNL (société des eaux de Vientiane) a présenté l’expérience du projet Madévie du Gret, relatif à la maîtrise de la gestion et du développement de l’accès à l’eau à Vientiane au Laos, lors d’un side event sur la mise en œuvre effective du droit à l’eau pour les plus démunis. Le Sedif et la NPNL ont parlé des compétences du Gret pour faire de l’assistance à maîtrise d’ouvrage et faciliter-animer un partenariat entre services d’eau de villes capitales, en particulier sur les thèmes de renforcement de la gestion patrimoniale, la réorganisation des services techniques, et la délégation du service à un petit entrepreneur privé sur un centre secondaire.

 

 

 

 

 

Haïti

Widelson Pierre Louis, représentant du comité d’eau du quartier de Baillergeau à Port au Prince (Haïti) a présenté l’expérience des comités d’eau dans les quartiers précaires de la capitale haïtienne lors de la session cible officielle : « Améliorer la gouvernance et la performance des services publics d’eau et d’assainissement » (CS1.2). Une innovation sociale saluée par les intervenants et les participants.

 

 

 

 

Le Gret et un représentant de la Fekod, fédération des comités d’eau de Port au Prince, sont également intervenus lors d’une table ronde organisée par l’AFD sur « Urgence – rénovation – développement », aux côtés de Catherine Bonnaud, directrice de la division du partenariat avec les ONG de l’AFD et d’Action contre la faim. Les difficultés à faire coïncider les logiques d’urgence et de développement ont été soulignées, et la Fekod a insisté sur l’importance de la connaissance du terrain pour les acteurs souhaitant travailler en Haïti, et la nécessité de ne pas faire perdurer la logique d’urgence. Depuis la salle, Solidarités international a salué l’action du Gret durant le séisme de 2010 qui s’est attaché à briefer les acteurs de l’urgence grâce à sa connaissance des quartiers précaires de Port au Prince, « une vraie richesse ».

Le Gret et ses partenaires haïtiens ont enfin présenté à l’espace bidonville du village des solutions la solution de « comité d’eau », et Jean Dimanche, porte parole de la Fekod est intervenu lors d’un « low level panel » organisé par le réseau projection.