Accueil » Twize, 10 ans de developpement social urbain en Mauritanie
Publié le 22/05/2012

Twize, 10 ans de developpement social urbain en Mauritanie

En Mauritanie, la croissance urbaine s’est accompagnée du développement rapide de quartiers précaires et sous-équipés. De 1998 à 2008, l’État mauritanien a confié au Gret la mise en œuvre d’un projet de lutte contre la pauvreté à travers l’accès à l’habitat : Twize. La clôture du programme de développement urbain de la Banque mondiale en Mauritanie le 18 mai est l’occasion de présenter le bilan du projet. .

Pendant 10 ans, le Gret a expérimenté à Nouakchott et à Nouadhibou un dispositif de financement et de construction de « modules » habitat destinés à des familles modestes rassemblés en groupes solidaires, les « twize » (« faire ensemble » en dialecte hassaniyya). Les principaux résultats observés sont :

  • La production locale de 5 900 « modules » habitat (chambre ou clôture de parcelle et latrine) à qualité et coûts maîtrisés ;
  • L’octroi de 65 000 microcrédits classiques destinés à améliorer les revenus des habitants et microcrédits habitat accessibles aux habitants organisés en twize ;
  • La formation de 1 200 professionnels dont 800 dans le secteur du bâtiment, une priorité dans le cadre du projet ;
  • L’appui à la réalisation concertée de 95 microprojets à caractère urbain, économique ou social.

Le succès du dispositif habitat, qui a satisfait 84% des ménages, dépendait de la qualité de l’accompagnement social, technique et financier tout au long du processus. Le Gret formule cinq perspectives pour une poursuite du programme : diversifier l’offre d’habitat pour des habitants plus aisés mais aussi plus précaires, accompagner la densification et optimiser l’usage de l’espace, financer l’habitat social via le tryptique subvention-crédit-apport personnel expérimenté par Twize, prioriser les gazras (quartiers précaires) et les zones de recasement dans le choix des futurs quartiers, et assurer un pilotage multi-partenarial associant les institutions nationales compétentes.

Plus d’information :