Accueil » En direct de Bonn : forêts, une consultation sans réponse
Publié le 09/06/2015

En direct de Bonn : forêts, une consultation sans réponse

Lundi 8 juin 2015, le Comité permanent sur les financements et la France ont organisé un événement parallèle aux négociations climat à Bonn, pour faire avancer la coordination des financements mondiaux pour la protection des forêts, en particulier le dispositif Redd+ (réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts). Une consultation informelle a rassemblé plus d’une centaine de délégués et observateurs et trois bailleurs de fonds internationaux : la Banque Mondiale (FCPF), le Fonds pour l’environnement mondial (Fem) et le Fonds Vert.

La session a été décevante pour les représentants des pays et observateurs venus partager leurs expériences nationales avec les institutions internationales. Les représentants des trois bailleurs ont en effet quitté la salle ensemble après 30 minutes de présentation et quelques questions (portant notamment sur le manque de dialogue), laissant pendant l’heure restante les organisateurs de la rencontre enregistrer les apports du Panama, Colombie, Brésil, RDC, Guyana, Ghana, Papouasie Nouvelle Guinée, de la Suisse et d’ONG internationales. Parmi les retours d’expériences : les faibles réponses de bailleurs, le manque de clarté et de coordination, d’inclusion des pays en développement, la longueur et la complexité des procédures, et pour les pays d’Amérique latine la crainte d’ascendant de la Banque Mondiale sur le Fonds Vert.

Une coordination difficile pour les forêts, sauf malheureusement lors de cet événement, au détriment des participants.