Accueil » Transformer une plante envahissante en énergie verte : le Gret remporte le Prix Convergences
Publié le 09/09/2015

Transformer une plante envahissante en énergie verte : le Gret remporte le Prix Convergences

Paris, le 9 septembre 2015. Transformer une plante envahissante qui freine le développement d’un territoire, en énergie verte, et offrir une alternative à la déforestation : c’est l’innovation du Gret qui vient d’être récompensée ce jour par le Prix Convergences international. Après 4 ans de recherche-action, le projet pilote Typha en Mauritanie présente des premiers résultats prometteurs : une aventure qui ne fait que démarrer…

Depuis la construction du barrage de Diama en 1986, le roseau Typha envahit 150 km du delta du fleuve Sénégal, côté mauritanien. Conséquences : une insécurité alimentaire liée à la disparition d’aliments, la recrudescence de maladies liées à l’eau, le déplacement de populations ne pouvant plus vivre des activités liées au fleuve (agriculture, pêche, etc.). Constatant que les ménages urbains les plus pauvres en Mauritanie  consomment du charbon de bois en grande quantité (34 000 tonnes par an, rien qu’à la capitale), une idée émerge : transformer l’envahisseur en énergie verte, en alternative à la destruction des forêts. En 2011, l’ONG Gret, l’institut de recherche Iset de Rosso et l’établissement public Parc national du Diawling  développent un projet innovant de valorisation du typha en charbon, de manière artisanale, puis industrielle. La première unité de production naît en 2013 et des coopératives de femmes prennent en charge le processus de la transformation à la commercialisation.

Quatre ans plus tard, les résultats sont encourageants : couper la plante permet d’avoir un retour de la biodiversité et de la pêche au bout de six mois, huit unités de production artisanale, créent des activités génératrices de revenus complémentaires pour plus de 500 personnes, dont 85% de femmes. Les besoins énergétiques des populations sont couverts à un tarif abordable avec un combustible de meilleure qualité que le charbon de bois (moins de fumées, durée plus importante.)

« Ce projet pilote illustre bien la pertinence de l’approche « coalition d’acteurs » appuyée par des subventions publiques, pour la recherche de solutions innovantes de développement », soulève Olivier Bruyeron, directeur du Gret. En cette année de rendez-vous majeur pour le climat avec la Cop 21, il démontre également qu’il est possible d’agir pour le développement tout en contribuant à lutter contre le dérèglement climatique ». En effet, la déforestation est responsable de 10% des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le monde. Le charbon de typha offre une alternative à la déforestation, sa production et sa consommation ont un bilan carbone neutre, et le CO2 émis par sa carbonisation est recapté par le typha à la croissance très rapide, par opposition au charbon de bois issu de la déforestation.


typha_gret« Nous sommes heureux de ce prix Convergences qui confirme l’intérêt des acteurs du développement pour ce projet pilote,
réagit Minh Cuong Le Quan, expert énergie du Gret. L’aventure ne fait pourtant que démarrer, et nous avons besoin de partenaires pour accompagner nos intuitions : celle d’une solution réplicable sur le delta du fleuve Sénégal, celle d’un changement d’échelle pour des résultats ambitieux pour le développement ».

Remise du prix Convergences 2015 – Discours de Pierre Jacquemot, président du Gret


Remise du prix Convergences 2015 – Discours de… par Gret-videos

Projet Typha : témoignage de Minh Cuong Le Quan, expert Energie au Gret


Projet Typha : témoignage de Minh Cuong Le Quan… par Gret-videos

Charbon de Typha – Mauritanie – 100 innovations pour un développement durable pour l’Afrique

En savoir plus sur le projet Typha soutenu par l’Union européenne (UE),  et l’Apaus (Agence pour la promotion de l’accès universel aux services),  >>>

Contact presse : Marie Bessières, 01 70 91 92 76 – 06 61 18 24 35, bessieres@gret.org